Daniel Cohn-Bendit, 70 ans, obtient la nationalité française

Après avoir été expulsé de France et déclaré persona non grata pour son implication dans les événements de mai 68, Daniel Cohn-Bendit a enfin officiellement obtenu la nationalité française samedi 23 mai.

Daniel Cohn-Bendit, 70 ans, obtient la nationalité française
© © IBO SIPA

L'ancien député européen écologiste a enfin obtenu la nationalité française, vendredi 22 mai, à l'âge de 70 ans. Né en France de parents juifs allemands ayant fui le régime nazi, Daniel Cohn-Bendit avait été expulsé de France en 1968 pour "troubles à l'ordre public" en raison de son rôle dans la contestation étudiante. Il avait ensuite été déclaré persona non grata dans l'Hexagone durant 10 ans. "Maintenant, j'ai la double nationalité franco-allemande", a-t-il simplement déclaré par téléphone à l'AFP. Sur Europe 1, il a assuré que ce choix correspondait à "la réalité de ce qu'il était" : "Je suis français et allemand et européen".
Il y a quelques semaines, celui que l'on surnomme "Dany le rouge" justifiait ainsi sa volonté de devenir français : "En Allemagne j'étais le plus Français des Allemands, en France le plus Allemand des Français. Ça correspond bien à mon identité, à mon état d'esprit".
Maintenant qu'il a obtenu la nationalité française, Daniel Cohn-Bendit pourrait théoriquement se porter candidat à la prochaine présidentielle de 2017. Mais il assure avoir fait cette demande à titre personnel, et non à des fins politiques. "Je sais que des tas de gens projettent une quelconque manœuvre politique, mais ce n'est pas du tout dans ma tête. Tous les candidats à la présidentielle peuvent dormir tranquille !".

Daniel Cohn-Bendit © IBO SIPA