Le pape François canonise deux Palestiniennes

Le pape François continue de surprendre avec la canonisation, dimanche 17 mai, de quatre femmes d'Eglise, dont deux Palestiniennes. Un vent de diplomatie continue de se propager sur le Vatican…

Le pape François canonise deux Palestiniennes
© Alessandra Tarantino AP SIPA

Dimanche 17 mai, le pape François "saintes" quatre religieuses : l'Italienne, Maria Cristina de l'Immaculée Conception (1856-1906), une Française, Jeanne-Emilie de Villeneuve (1811-1854) et deux Palestiniennes, Mariam Bawardi (1846-1878) et Marie-Alphonsine Danil Ghattas (1843-1927). La cérémonie a eu lieu sur la place Saint-Pierre, au Vatican, en présence du président palestinien Mahmoud Abbas et du ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve.
Devant les portraits de ces quatre femmes érigés sur la place du Vatican et la foule nombreuse, le  Saint-Père a décrit les parcours et les engagements de ces religieuses comme des "modèles de sainteté, que l'Eglise nous invite à imiter".
La canonisation de deux Palestiniennes est une première et vient illustrer les actions du pape pour aider les chrétiens d'Orient, sans toutefois avoir un rapport direct avec la conclusion de mercredi 13 mai, entre le Vatican et l'Autorité palestinienne, du traité qui reconnaît pour la première fois l'existence d'un Etat de Palestine. Cet événement a rassemblé plus de 2000 personnes, venues de Palestine, d'Israël et de Jordanie, spécialement pour l'occasion.
Qui étaient-elles ? Sœur Marie Alphonsine Danil Ghattas fonda la Congrégation des sœurs du Saint-Rosaire de Jérusalem et Mariam Baouardy créa un couvent de carmélites à Bethléem. Jeanne-Emilie de Villeneuve est la fondatrice de la congrégation de Notre Dame de l'Immaculée Conception et "a consacré sa vie à Dieu et aux pauvres, aux malades, aux prisonniers et aux exploités", comme l'a décrit le souverain pontife.
"C’est un message fort et essentiel envers les chrétiens d’Orient", a expliqué Odon Vallet, spécialiste des religions, pour 20 Minutes.

Le pape François © Alessandra Tarantino AP SIPA

A lire aussi :