La Coupe du Monde favorise les violences conjugales

Selon une étude britannique, les brutalités au sein des foyers augmenteraient durant les périodes de match. Le foot rend-il vraiment les hommes violents ?

Coupe du monde 2014 violences conjugales

C'est bien connu, le Mondial excite beaucoup les hommes : la ferveur des joueurs, l'intensité des matches, la compétition. Et ce n'est pas toujours pour le meilleur... Selon une étude de l'Université de Lancaster, l'augmentation des violences domestiques aurait un lien avec les résultats des équipes supportées au Royaume-Uni.
Jeudi 18 juin, l'Angleterre se fait éliminer après la pire Coupe du monde se son histoire. "Le rêve est fini", titrait le célèbre Daily Telegraph, mais pour certaines, c'était le cauchemar qui commençait, ou recommençait.
L'étude, parue dans le Journal of Research in Crime & Delinquency, s'appuyait sur les matches de 2002, 2006 et 2010 durant lesquels les Britanniques ont perdu. Les conclusions sont effarantes : les violences conjugales augmentent de 38 % lorsque l'équipe nationale échoue.
C'est sur ces mêmes conclusions que l'association "Tender & Education & Art" a basé sa campagne choc : sur un canapé, une femme est assise, les yeux rivés sur son écran de télévision, comme si sa vie dépendait de l'issue du match. "Personne ne voulait que l'Angleterre gagne autant que les femmes", est-il écrit.
Si les nombreuses bières consommées durant un tel événement et le sexisme ambiant peuvent être des facteurs de dérapages supplémentaires, cette étude reste cependant à nuancer : les personnes violentes sont seules responsables de leurs actes.