L'amour sans sexe, c'est possible ?

Le site de rencontres ELITE RENCONTRE a réalisé un sondage auprès de 821 membres célibataires dans le but de "comprendre un peu mieux le rapport des hommes et des femmes avec le sexe".

L'amour sans sexe, c'est possible ?

"Le sexe sans l'amour ce n'est pas le paradis, l'amour sans sexe c'est l'enfer", disait Françoise Sagan et selon un sondage réalisé par le site de rencontres ELITE RENCONTRE, les Français sont d'accords avec l'écrivaine.

L'amour n'existe pas sans sexe. C'est la conclusion tirée de cette enquête.
En effet, près de 9 personnes sur 10 sont convaincues qu'il est impossible de construire une relation sérieuse sans avoir de relations sexuelles avec son partenaire. Par ailleurs, 66 % des sondés estiment être incapables d'envisager une histoire sérieuse avec une personne qui souhaiterait rester abstinente.
En ce qui concerne la fréquence, avoir des rapports sexuels "au moins plusieurs fois par semaine" semble une moyenne idéale pour 7 personnes sur 10.

Toutefois, les hommes et les femmes ne sont pas forcément d'accords en ce qui concerne le temps d'attente toléré puisque 42 % des hommes ne dépassent pas les "quelques semaines" d'attente lorsqu'ils sont en couple, tandis que 36 % des femmes se disent prêtes à attendre "autant de temps qu'il le faudra".

Enfin, à la question : "Pensez-vous que le désir sexuel s'estompe après de nombreuses années de vie commune ?", 6 femmes sur 10 répondent "oui", alors qu'étonnamment,  moins de la moitié des hommes pensent ainsi (47 %).

En conclusion, le sexe apparaît à travers cette étude comme le ciment du couple.
Cependant, l'étude soulève de nombreuses questions :

Face à une société hypersexualisée, ces résultats ne pourraient-ils pas être influencés par une pression imposée ?
Si l'on en croit les diktats imposés par les comédies romantiques, la publicité ou même le porno, il est inenvisageable de songer à avoir une relation stable – et à la garder – sans avoir une vie sexuelle complètement épanouie, voire débordante.

pub
Publicité  © Capture d'écran YouTube

Pourquoi l'amour ne pourrait-il pas survivre sans sexe ? Peut-être parce que sans sexe dans son propre couple, on se retrouve vite face à la possibilité d'être infidèle. Or, qui dit infidélité dit risque de tomber amoureux de quelqu'un d'autre, ce qui amène à la fin du couple numéro un. CQFD.
Le sexe, ce ne serait pas un peu de l'amour aussi ? Car indéniablement, le sexe tisse un lien entre deux personnes, créé une intimité.
Alors que faire si notre couple se retrouve face à une telle situation ? Il suffit d'accepter qu'un couple puisse connaître des hauts et des bas, des périodes creuses où l'envie n'est plus forcément là, et qu'à certains moments on ne s'accorde parfois plus le temps (trop de travail, fatigue, maladies...).
On a compris, faire l'amour sans sexe, pas question, mais qu'en est-il de faire l'amour sans amour ? Les femmes s'y mettent de plus en plus, revendiquant un droit un plaisir. Il faut dire que le sexe a pris une véritable dimension hygiéniste et devient véritablement fonctionnel selon les psychologues et les sexologues qui y voient un remède contre la dépression, la perte de poids etc. 

 

Le site ELITE RENCONTRE se veut malgré tout rassurant à la fin de son étude, et déclare : "De nombreux couples vivent très heureux après de nombreuses années de vies communes sans pour autant avoir des relations sexuelles régulières".

Attention toutefois à ne pas confondre asexualité et abstinence sexuelle : l'asexualité se caractérise comme l'état d'une personne qui ne ressent pas d'attirance sexuelle pour une autre personne, il s'agit d'un désintérêt pour le sexe ou d'une absence d'orientation sexuelle. L'abstinence sexuelle en revanche est généralement motivée par des facteurs liés à des convictions personnelles. 

infographieelite
Infographie de l'étude réalisée par ELITE RENCONTRE © Capture d'écran Elite Rencontre