Journée internationale du chat : les matous, tous des enfoirés ?

Ils chassent les souris, nous tiennent compagnie, ronronnent sur nos genoux et sont même prêts à nous laisser un coin d'oreiller contre quelques croquettes... "Trop mignons, les minous", dites-vous, la bouche en cœur et leurs poils partout ? Pas si sûr... En ce 8 août, Journée Internationale du Chat, on fait le point.

Les chats, tous des enfoirés ?

Matou ronron, doudou ron ron... "Quand l'amour s'en va et que tout est fini...", vous prenez Mistigri dans les bras pour un câlin qui guérit ? Vous avez raison : le chat est un puissant régulateur de la tension artérielle, boosteur des défenses immunitaires et un soutien psycho-moteur. Mais si les vertus apaisantes, relaxantes, voire thérapeutiques du ronronnement sont prouvées, les chats, qui sont près de 13 millions dans les foyers français, ne font pas que nous réconforter. Et c'est l'heureuse propriétaire d'un Rex devon seal point (et socialite) répondant au doux nom de Lénine qui témoigne, -morsures, griffures et cicatrices des pieds aux poignets en passant par les cuisses...

"Chépa", pour dire je t'aime ? Selon une récente étude de l'Université de Tokyo et relayée par le Time,  nos boules de poils préférées nous snobent royalement. Les scientifiques japonais ont comparé la réaction de plusieurs félins à l'écoute de parfaits inconnus puis de leurs propriétaires. Aussi intelligent que le chien, le chat reconnaît parfaitement la voix de son maître et comprend parfaitement les ordres donnés, sauf que, contrairement au docile cabot, il n'en a rien à faire. Félix est parfaitement conscient que vous lui interdisez de sauter sur la table, de se suspendre au rideau ou de faire ses griffes dans le canapé, mais il s'en bat les moustaches.

La vérité est difficile à entendre ? Elle n'est pas pire que les conclusions de cette étude danoise. Sachez, chères propriétaires d'angoras, de gouttières ou de siamois, que les femmes qui ont des chats (ou plutôt des litières) ont aussi une propension au suicide... En cause, le Toxoplasma gondii, un parasite que l'on attrape au contact des excréments des félidés (mais aussi en mangeant de la viande pas assez cuite et des légumes non lavés).
La toxoplasmose est la plupart du temps bénigne (sauf pour les femmes enceintes), mais chez les personnes dont les défenses immunitaires sont affaiblies, l'infection peut entraîner des lésions, des troubles du comportement et des maladies mentales comme la schizophrénie. Le travail des chercheurs, mené auprès 45 000 femmes, montre que celles qui sont atteintes de toxoplamose ont 150% de risque supplémentaire de mettre fin à leurs jours.

Bref, minet réchauffe le lit conjugal, regarde avec vous la télé et vous épargne le cafard du dimanche soir, mais il écharpe vos gilets, mange dans votre assiette, vous refile ses miasmes et vous pousse à commettre l'irréparable. Les femmes à chat, sont définitivement des femmes à tracas...

article chat
Lénine, chat social © Caro