Michelle Obama, censurée par l'Iran

Cachez ces épaules que je ne saurais voir... La robe de la First Lady qui remettait le prix du meilleur film à l'occasion de la cérémonie des Oscars 2013 a été retouchée par une agence de presse iranienne.

Michelle Obama, censurée par l'Iran
© Chris Pizzello/Invision/AP/SIPA
obama
Michelle Obama rhabillée par l'Iran © Chris Pizzello/Invision/AP/SIPA

Trop, c'est trop. Pour remettre la statuette au meilleur film de l'année 2013, l'Académie des Oscars avait convié Michelle Obama, herself. Coquette, la première dame avait fait appel aux services du styliste américano-indien, Naeem Khan. C'est en robe bustier scintillante, décolletée et épaules dévêtues qu'elle a décerné l'Oscar au film Argo. Un double affront pour l'Iran. Le scénario de Ben Affleck n'a pas vraiment trouvé son public dans le pays et l'agence de presse iranienne Fars le présente comme un film "anti-iranien", "une production de la compagnie sioniste Warner Brothers". Pour rétablir la vérité vraie, la République islamiste avait même annoncé, fin 2012, produire une version locale. Afin de diffuser cette récompense selon les règles des médias iraniens, l'agence Fars a retroussé ses manches.
Avant/après. Ce ne sont pas le nez, les rondeurs ou la coupe de cheveux de Michelle Obama qui sont passés au crible du logiciel de retouches, mais sa robe. La première dame américaine s'est vue attifée d'une robe étoffée de manches et d'un haut de coup faisant miraculeusement disparaître ses épaules et son décolleté... Manière imagée de dénoncer une cérémonie des Oscars trop politique et de désapprouver l'intervention de la First lady pour remettre une récompense à un "film anti-Iran [qui] manque de valeur artistique", selon le ministre de la Culture et de la Guidance islamique, Mohammad Hosseini, cité par l'agence officielle Irna. Dans l'histoire, s'il y en a un qui n'a plus qu'à aller se rhabiller, c'est bien le styliste de Michelle Obama...