Harcèlement : comment lutter ?

Professionnel, scolaire, numérique ou amoureux : le harcèlement est constitué d'une série d'évènements ou de paroles hostiles prononcées à l'encontre d'une cible. Comment lutter contre les auteurs du harcèlement dont vous êtes victime ?

Le cercle vicieux du harcèlement

La victime de harcèlement n'a bien souvent commis aucun acte particulier envers son agresseur. Ainsi, dans les cas de harcèlement dans la rue, les témoignages montrent que le bouc émissaire est désigné au hasard. Les motivations sont variables et souvent liées à une prétendue situation de faiblesse de la victime. Ainsi, s'il n'existe pas réellement de profil type du harcelé, le harceleur présente, lui, des caractéristiques spécifiques : il s'agit d'un narcissique dont les comportements ou la communication s'avèrent ambigus. Ses agissements répétés induisent une forte pression sur la victime. Au fil des mois, l'équilibre psychologique de celle-ci s'affaiblit.

Oser révéler le harcèlement

Il existe plusieurs formes de harcèlement : attaques numériques, appels téléphoniques, insultes, racket, coups. Le harcèlement peut être moral et/ou physique. Dans les deux cas, l'objectif est identique : atteindre l'intégrité de la personne, la forcer à agir contre son gré. Pour lutter contre le harcèlement, il est nécessaire d'indiquer au harceleur que vous n'avez pas peur et que vous discernez ses agissements. Cette technique l'oblige à comprendre que vous êtes prête à parler et à dénoncer ses agissements. Dans certains cas, elle est suffisante pour le faire reculer.

Fuir, une affaire de bon sens

Si la situation ne connaît aucune amélioration, il est temps pour vous d'envisager des solutions de repli : changer de numéro de téléphone, demander votre mutation dans un autre service ou changer votre enfant d'établissement scolaire. Il est important que vous ne considériez pas votre action comme une défaite. Au même titre qu'il est clair que vous n'êtes pas parano et que la situation de harcèlement existe bel et bien, vous devez comprendre que le fait de vous retirer, de vous protéger, de retrouver votre sérénité, est un acte de bon sens. Un harceleur n'a aucun intérêt à cesser ses actes, car ils lui procurent du plaisir. Retirez-lui cette satisfaction.

Actualités

Dossiers