Le congé parental d’éducation / de maternité / d’adoption, un bon moment pour amorcer une reconversion professionnelle !

La maternité est pour beaucoup de femmes une période charnière. Elle engendre des bouleversements psychiques qui concernent autant la vie personnelle que professionnelle. Les femmes s’interrogent sur leur ambition professionnelle, leur vie de mère et de femme. C’est la difficile recherche de l’équilibre permanent. Si certaines s’empressent de retrouver le chemin du travail, d’autres prennent le temps, via un congé parental d’éducation, de profiter de bébé et de réfléchir sur leur carrière.

Très souvent, les femmes se rendent compte que leur travail n’est plus aussi épanouissant, que l’ambiance de travail dans l’entreprise et les relations avec les collègues ne sont pas satisfaisantes, que les perspectives d’évolution au sein de la structure sont quasi inexistantes, voire totalement inexistantes, qu’elles se sont trompées de voie ou que leurs nouvelles aspirations ne sont plus en adéquation avec leurs engagements professionnels. Elles sont confrontées à une inadéquation entre l’envie d’avoir du temps pour leur bébé, leurs enfants et les exigences du monde de l’entreprise, notamment en termes de présentéisme. A cela s’ajoute une kyrielle d’interrogations quant au mode de garde le plus approprié, de la charge financière que cela engendre, de la gestion de l’enfant malade… Bref, tout ceci a de quoi désorienter. Et pourtant, nombreuses sont les femmes qui se résignent à reprendre leur emploi. Elles hésitent à se lancer ne sachant pas forcément comment sauter le pas. Avoir envie de changement, oui, mais comment s’y prendre ? Et surtout pour quelle orientation ? Trouver sa voie n’est pas chose aisée !


Un bilan de compétences, l’outil approprié pour faire un check up et se tourner vers l’avenir

Pourtant, envisager une reconversion professionnelle, ambitionner une évolution de carrière ou créer sa propre entreprise peut permettre de concrétiser une passion ou une envie. Pendant cette période entièrement dédiée à vos enfants, il existe un outil incontournable !

Le bilan de compétences peut parfaitement être réalisé pendant cette période (attention, pendant le congé maternité, le bilan doit s'effectuer hors temps de travail. En effet, pour le droit du travail, le congé maternité est assimilé à du travail effectif). D’une durée de 24 heures réparties entre travail personnel (et notamment de recherches, de contacts) et entretiens individuel avec un expert, il est pris en charge à 100% soit par un OPACIF (le plus connu étant le Fongecif) soit par votre employeur via le plan de formation. La démarche est de faire le point sur le parcours professionnel, les compétences, les aptitudes, les motivations. Grâce à des tests de personnalité, il améliore aussi la connaissance que l’on a de soi-même. Il en émerge un projet et un plan d’actions qui peut aller de la simple action de formation à la création d’entreprise.

Un coach professionnel pour une démarche plus approfondie

Dans cette démarche, il est important d’une part de bien choisir son organisme et d’autre part, d’être dans une démarche résolument volontaire et motivée. Je me souviens d’une consultante en gestion de projet, très prise par son job, qui avait opté pour un bilan de compétences en ligne. Cette option lui convenait parfaitement faute de disponibilités. Le résultat est que seule face à son écran d’ordinateur, elle n’est pas allée au bout de la démarche. Effectivement, le bilan de compétences, dans sa mise en pratique stricto sensu, ne conduit pas forcément à de bons résultats. C’est pourquoi, la complémentarité avec un coaching est intéressante car c’est une réflexion en profondeur à partir des envies et des motivations qui est menée. A chaque étape, le coach  interpelle et questionne  sur ce qui peut parasiter la réflexion et la mise en action. Il permet une introspection approfondie.

Le conseil en évolution professionnelle comme première approche

Depuis le 1er janvier 2015, tout actif a également la possibilité de bénéficier du CEP dont l’objectif est également de pouvoir faire le point sur le parcours professionnel, de formaliser un projet et d’être accompagné dans sa réalisation. Il s’agit d’une démarche individuelle, gratuite, confidentielle et exclusivement menée par les OPACIFS, le pôle emploi, l’APEC, les missions locales ou CAP emploi (pour les personnes en situation de handicap).