Douceur sauvage des montagnes catalanes : une histoire de famille

Les Pyrénées catalanes ont tous les atouts pour séduire et émerveiller les skieurs, les randonneurs et les aventuriers, les plus avertis comme les tout débutants.

La montagne m’a attiré depuis mon enfance de scout et tout au long de mes premières missions de guide de montagne et secouriste à la station de ski de La Molina. Elle est devenue synonyme de ma vie le jour où, à 25 ans, j’ai fait le choix de quitter mon poste de sérigraphe à Barcelone pour devenir garde de refuge et guide de montagne à plein temps au Parc National de Sant Maurici i Aigüestortes, au pied des Encantats et au bord du lac de St Maurici.Malgré le nombre d’ascensions, de traversées, d’escalades, de journées de ski que j’ai fait à travers le monde – de l’Atlas marocain à l’Himalaya, en passant par les Taurus, en Turquie, la Patagonie, la Terre du Feu et le Kilimanjaro, - je suis toujours revenu vers ma région, la Catalogne, et ses montagnes douces et sauvages, les Pyrénées. Elles ont pour moi tous les atouts nécessaires : de larges forêts, des pâturages sans fin, un mélange du bleu du ciel, du vert parsemé de fleurs et de la transparence de l’eau - en été – et des domaines skiables d’une beauté et qualité exceptionnelles, en hiver.     Les meilleurs endroits pour skier, tout en profitant des paysages, se trouvent à la Cerdanya, Capcir et l’Ariege avec des sommets relativement arrondis, des vallées allongées et un climat bien adapté. En été, mon coin préféré pour les randonnées est le Pallars et la zone de St Maurici, avec des sommets qui s’élancent comme des aiguilles vers le ciel et se reflètent dans de nombreux lacs. A la Cerdanya,  on trouve des sommets de 3000m faciles d’accès où l’on peut observer des animaux de ferme qui pâturent en  toute liberté ainsi que la faune sauvage comme des cerfs, des isards, des aigles, ou encore des voutures.C’est là que j’ai partagé certains des moments les plus chers de ma vie avec mon fils Kilian et ma fille Naila, tous deux désormais figurant parmi les meilleurs sportifs professionnels de la montagne du monde entier. Et c’est là qu’on se retrouve encore de temps en temps aujourd’hui pour des balades à pied ou à ski, quand nous arrivons à caler nos agendas. Je suis fier et ému pour Kilian et ses accomplissements qui ont révolutionné le sport de la montagne et l’ont mené à battre les records de vitesse à Matterhorn et à Mont Blanc l’année dernière et à être nommé en 2014 l’aventurier de l’année. Je suis encore plus fier des valeurs qu’il arrive à transmettre de par sa passion. Et je suis certain que sa région d’enfance y a joué un rôle tout particulier.  

Avec son patrimoine naturel vaste, depuis les plages de sable fin et des criques solitaires aux montagnes de Montserrat, près de Barcelone, et les Pyrénées, au Nord, montant jusqu’à une altitude de 3000m, ses 300 jours de soleil par an et un patrimoine culturel de 4000 ans d’histoire – sans parler de la fameuse gastronomie catalane, la Catalogne a beaucoup offert à ma famille et a beaucoup à offrir à ses visiteurs. Mais certainement, le plus beau souvenir que les visiteurs emportent avec eux est la cordialité des catalans qui vous montreront des coins cachés de leur région qui vous émerveilleront comme au temps de votre enfance.  Pour plus d’expériences en 5 sens, rendez-vous sur http://www.catalunyaexperience.fr/