Que faire avec les personnalités difficiles ?

Nous sommes toutes amener à croiser sur notre chemin des "personnalités difficiles" : au travail, dans notre entourage... Comment réagir face à ce type d'individu ?

Marie, Coach en développement personnel du réseau Tous Mes Coachs nous éclaire.


Que faire avec les personnalités difficiles ?

D’abord, n’en serai-je pas une ?
En effet, nous nous croyons souvent parfait, mais la façon que nous avons de communiquer, le ton que nous allons employer feront la différence et entraineront des conséquences heureuses ou... fâcheuses !

Ces personnalités difficiles le sont-elles avec tout le monde ou surtout avec vous ?
Premier diagnostic à poser, de façon très objective.

Si c'est avec tout le monde, renseignez-vous discrètement pour mieux connaître la personne.
Est-elle actuellement en souffrance (divorce, deuil, etc) ? Là encore, montrez de l’empathie et de l’indulgence !
N’oubliez pas non plus que cette personne a pu subir un choc, un traumatisme qu’elle cache bien, aussi, montrez de la patience.

Sorte de diarrhée verbale ? Il y a des chances que cette personne souffre beaucoup et le cache sous ce flot de paroles.

« Madame Je sais tout » manque peut-être de confiance en elle, et veut prouver aux autres qu’il n’en est rien.
« Monsieur Je suis supérieur aux autres », idem, « Madame ou Monsieur donneur de conseil», et la liste est longue bien sûr !

Dans tous les cas, adoptez une attitude positive, et gardez le sourire.
« Oui, ton raisonnement est intéressant, maintenant, es-tu d’accord pour entendre le mien ? »
Ou encore,
« Aujourd’hui, je t’écoute, et la prochaine fois, on inverse les rôles, qu’en penses-tu ? »

« Cela me ferait plaisir que tu écoutes mon point de vue, même s’il est différent du tien »

Au lieu de montrer de l’agacement, montrez de l’intérêt, même feint, c’est pour la bonne cause et vous leur ferez tellement plaisir, ensuite, parlez de vos émotions, de vos sentiments, et restez toujours dans une stricte analyse des faits.

La seule personnalité difficile à fuir, on n’essaye pas de le convaincre, c’est le pervers manipulateur narcissique : Attention, c’est un enjôleur, qui considère tous les autres comme des proies.
La seule vindicte possible, si la situation le permet « Je vois clair dans ton jeu, tu ne m’auras pas », car il sera tellement déçu, dans ce cas, que c’est lui qui fuira !

Pour en savoir plus et être accompagnée, faites appel à Marie, Coach en Développement personnel du réseau Tous Mes Coachs.