Tour du Monde en 80 Styles / Bolivie / Yampupata / #37

En Bolivie, des femmes aux tenues traditionnelles surréalistes pullulent en ville comme à la campagne, hier méprisées, aujourd'hui fières de leurs traditions. Pour preuve, Martha, la ''cholita''.

A Yampupata, sur la rive du lac Titicaca, c'est la fête du village. Les jupes des ''cholitas'' virevoltent énergiquement dans l'air raréfié par les 3800m d'altitude. Les ''cholitas'' sont des femmes Aymara ou Quechua, historiquement des paysannes, flanquées de cette tenue singulière :

Il n'y a pas si longtemps, elles étaient victimes de graves discriminations. Aujourd'hui, à l'image de la société bolivienne toute entière, leur situation a évolué et le style ''cholita'' devient tendance avec l'élection de ''miss cholita'', défilés de mode et même des designers de luxe concevant des bijoux ou chapeaux à prix exorbitant.
Martha me propose à boire.Lorsque je la complimente sur sa tenue, elle m'apprend entre autre que la jupe doit être portée très haut, pour que le derrière paraisse bien grand. Elle m'explique aussi que le type de jupe ou de chapeau varie d'un coin à l'autre du pays.Ce style, né peu glorieusement lorsque les Espagnols forçaient les indigènes à porter des vêtements semblables à ceux des assistants des toréadors espagnols, est aujourd'hui devenu une composante incontournable de l'identité bolivienne.


Gracias Martha !