Mon engagement pour l'environnement

Pourquoi et comment je me suis investie aux côtés de l'association OSE, Organe de Sauvetage Ecologique, pour nettoyer les berges et zones polluées...

Bien que nos obligations quotidiennes ne nous permettent pas toujours de vivre en symbiose avec notre environnement, j’ai la conviction que nous pouvons, à notre niveau, petit soit-il, agir pour celui-ci. Je ne peux et ne veux croire que "nous" serons le grain de sable qui enraille cette belle dynamique qu’est notre planète.

 

C’est en 2004 que je découvre l’association OSE, Organe de Sauvetage Ecologique, au cours d’un reportage télévisuel. Les principaux objectifs de cette association correspondant parfaitement à mes idéaux, je me lance donc dans cette aventure humaine en tant que bénévole.

La première richesse de cette association, comme beaucoup d’autres, se situe dans ses forces humaines et leur grande volonté d'agir pour améliorer et reconstruire.

Les bénévoles viennent de milieux divers et variés ; à leur contact, j’apprends, je me découvre et me sociabilise toujours plus,  je lie des liens que je souhaite intangibles.

 

Nous bénéficions de partenariats qui enrichissent nos rapports et ouvrent notre horizon : les cadets des Sapeurs Pompiers de Paris en Ile de France, des clubs de jeunes de ZEP, ou des personnes provenant de communautés réfugiées. Cette mixité enrichit nos rapports. Au-delà de nos différences, nous sommes unis pour une même cause.

 

Associer des jeunes en difficulté à nos opérations, c'est une manière de promouvoir l’égalité des chances, et de mieux les intégrer dans notre société.

Pour eux, agir sur le terrain de cette manière renforce la confiance et l'estime de soi tout en forgeant le gout à l'effort. Elle appelle à l'éco-citoyenneté et au respect de l'autre, des valeurs auxquelles je suis sensible.

 

Les actions menées tambour battant par OSE, ont lieu un dimanche par mois environ, tôt le matin, après avoir enfilé bottes, waders, et gants. Puis par équipe, nous entamons notre quête de déchets resquilleurs, sur les berges ou dans l’eau, sacs poubelles à la main, avec notre motivation sans égale qui nous permet de faire cela toujours dans la bonne humeur.

Chaque opération est un succès, nous enlevons près d’une dizaine de tonnes de déchets.

  De fil en aiguille, je deviens une des conseillères administratives de l’association.

Je fais partie du noyau technique opérationnel de OSE, ce qui implique une présence aux actions programmées dans l’année. J’encadre les équipes de bénévoles venus nous épauler sur le terrain en leur apportant mon expérience. Et je suis également très impliquée dans les travaux administratifs de l’association (montage de dossiers, recherches de subventions…).

 

Il est utile de rappeler que l’association a obtenu plusieurs prix dont, pour ne pas tous les citer, le prix Rolex en 2007, un des prix Microenvironnement du National Geographic en 2008, en mai 2009 le Stockolm Junior Waterprice et dernièrement, OSE a été lauréat de Patagonia et d’UPS, comme de la Fondation Norauto et Norsys, respectivement en 2012 et 2013.

 

L’an dernier, j’ai remporté le 3ème prix Terre de femmes de la Fondation Yves Rocher ainsi que le 2ème prix Miss bio organisé par Fémininbio.com, une fierté de pouvoir faire bénéficier à l’association de ce prestige et de quelques fonds supplémentaires.

 

Cette année, j’ai été élue vice-présidente de l’association OSE grâce à mon investissement et mon engagement personnel. Je souhaite continuer de plus belle nos actions, et nos efforts, pour que tout le travail accompli ne soit pas vain. Je souhaite sensibiliser le plus de personnes possibles à notre cause.

 

Je souhaite que des changements profonds s’opèrent dans nos modes de vie et que les mesures prises par les services publics nous aident à y parvenir. C’est en parlant toujours plus des problèmes qui perdurent dans la société que nous pouvons aussi faire évoluer les choses.

Certes, les mentalités changent vers une meilleure conscience écologique et cela depuis le plus jeune âge, mais il reste encore tellement à faire dans ce secteur pour nous permettre de croire en l’avenir.

Je veux y croire. OSE y croit. Faites-en de même à nos côtés.

 site de OSE