Le rêve brisé des working girls

Claire Léost, ancienne HEC et éditrice chez Lagardère Active, confie dans son dernier livre "Le rêve brisé des working girls" l'amertume professionnelle de dix anciennes et brillantes élèves de la grande école de commerce. Elle pose son regard aiguisé sur les multiples embûches qui attendent les femmes dans leurs parcours professionnels si brillants soient-ils...

L'auteure se remémore l'état d'esprit de ses amies à peine sorties de l'école "Il y a 15 ans, nous étions une bande de filles diplômées de HEC et la vie commençait. (...) Vingt ans et des poussières, ambitieuses, nous étions sûres de nos destins qui s'annonçaient palpitants." 

Tout avait portant si bien commencé...

Parité absolue sur les bancs d'HEC avec 46% de filles et 54% de garçons, des cours passionnants et  une conjoncture exceptionnelle puisque c'était l'époque bénie de la première bulle Internet. Des jobs en or attendent alors chacune de ces dix brillantes étudiantes qui s'offrent même le luxe de refuser plusieurs propositions provenant de grands groupes comme l'Oréal ou la SNCF. Entre le conseil en stratégie, la création d'une start-up ou la direction marketing d'une grande entreprise chacune fait ses propres choix ayant une seule certitude : dans 10 ans, elles gagneront confortablement leurs vies et occuperont des postes à responsabilité. La réalité est toute autre 10 ans après...

De multiples obstacles
Parmi les nombreux obstacles qu'ont rencontrés nos working girls, l'arrivée d'enfants dans le couple constitue sans doute le virage le plus délicat à amorcer dans sa carrière. Comment trouver le temps de tout gérer correctement tout en continuant à gravir les échelons dans sa société. Car c'est précisément à l'âge où l'on décide de construire sa famille (30 ans environ) que l'on doit aussi se positionner pour obtenir des postes stratégiques dans l'entreprise... Et le retard pris à ce moment là ne se rattrape jamais! La mutation du conjoint peut aussi vous briser une carrière pourtant prometteuse car comment retrouver après 2 ans d'expatriation son poste et prétendre à une promotion? D'autres pièges plus insidieux jalonnent la route de ces jeunes femmes brillantes. On a vu que fonder sa famille portait le plus souvent préjudice aux femmes. Mais celles qui ont tout donné à l'entreprise ou n'ont tout simplement pas trouvé le compagnon idéal vont au devant elles aussi de sanctions professionnelles avec par exemple dans le livre le cas  de Juliette, 40 ans, sans enfants, qui a accédé au comité de direction du cabinet d'audit dans lequel elle a gravi un à un tous les échelons. Entre les collègues médisantes : "C'est normal, elle peut rester tard le soir, elle n'a pas d'enfants" et son patron qui devient peu à peu méfiant jusqu'à décider de la licencier : "Tu as tout donné à l'entreprise jusqu'à t"oublier toi-même. Tu es perçue comme quelqu'un de rigide ; or, pour accéder au plus haut niveau, il faut avoir un profil complet, équilibré." , la chute est sévère.

Quelques conseils pour déjouer ces pièges
On se retrouve ainsi en 2012 avec toujours un écart de 30% à poste équivalent entre la rémunération d'une femme et celle d'un homme chez les cadres supérieurs et seulement 7% de femmes dans les comités de direction. Et plus aucune femme n'est PDG du CAC 40 depuis le départ d'Anne Lauvergeon d'Areva! Claire Léost propose habilement dans son livre d'essayer de lutter contre ces inégalités en proposant des pistes judicieuses pour déjouer ces pièges. En voici quelques-unes : 
  1. Bien choisir son conjoint : il doit considérer que votre parcours professionnel est aussi important que le sien
  2. Gérez votre grossesse comme vous l'entendez : écourtez vos congés si vous vous sentez en pleine forme et que vous souhaitez retravailler rapidement ; n'écoutez pas certains collègues de bureaux qui seraient ravis que votre siège reste vide pour mieux s'approprier vos dossiers!
  3. Préférez les réseaux d'hommes à ceux de femmes car les thèmes abordés sont souvent plus porteurs professionnellement
Découvrez bien d'autres conseils dans ce livre à mettre absolument entre toutes les mains de vos copines. 

                                                                   Editions Fayard, 11,90 euros