Flying Bridges

Dans mon rapport sur l’hypersexualisation des enfants remis en mars dernier à Roselyne Bachelot-Narquin alors Ministre des Solidarité et de la Cohésion sociale, j’avais souhaité mettre en évidence deux thématiques inhérentes à ce phénomène, à savoir, la protection de l’enfance, et l’égalité entre les femmes et les hommes.

Il m’avait été donné la possibilité de m’exprimer tout au long de mes travaux à travers des chroniques sur le Journal des femmes. Qu’il me soit encore permis de nourrir quelques ambitions pour poursuivre la prise de conscience collective au-delà de l’ampleur médiatique qu’a connue la remise du rapport. Ce sujet nous impose la réflexion et nous oblige quelque peu à continuer les efforts de mobilisation pour ne pas voir s’amplifier un phénomène qui serait dévastateur pour nos enfants et les générations futures en matière d’égalité. S’il s’agit bien d’un enjeu individuel que celui de l’éducation des enfants, mais il s’agit tout autant d’un enjeu collectif pour ne pas voir une société qui cautionnerait encore davantage l’image parfaitement intégrée de la femme objet, soumise aux primats de l’apparence.

Nos efforts doivent donc se poursuivre et toutes les initiatives prises en ce sens doivent être saluées et encouragées.

Ainsi, un forum organisé par l’ONG Flying bridges, que je soutiens, doit prochainement être organisé au Centre des conférences de l’OCDE à Paris. Cette organisation s’est donnée pour vocation de faire progresser la sensibilisation à un certain nombre de problématiques sociales et de contribuer à y trouver des solutions transversales. Dans ce but, Flying Bridges crée des liens entre tous les acteurs concernés (institutions, entreprises, associations, etc.) pour se retrouver ensemble dans une démarche commune de progression sociétale.

L’association s’est récemment penchée sur le thème de l’hypersexualisation des enfants dans la publicité, et de l’influence de ce phénomène sur la sexualisation des enfants et de l’exploitation sexuelle de ces derniers, en lançant la campagne internationale "Regardons, Ecoutons, Parlons-en!", organisée en partenariat avec le Conseil de l’Europe.

Je m’associe bien évidemment à cette campagne dont l’un des buts concrets, par le biais de la série de colloques "le pouvoir de la communication", sera de définir et développer dans le domaine du marketing et de la publicité une série de bonnes pratiques. Une recommandation qui figurait en bonne place dans mon rapport.