Le vintage : tendance fashion ou phénomène de société ?

Le 8ème Salon du vintage vient de clore ses portes à Paris. Quelque milliers de visiteurs ont déambulé dans cet espace de 4000 m2 dédiés aux années 50 . Mais pourquoi le vintage attire-t-il autant ? Focus.

Un hommage aux années 50, tel était le thème du Salon du Vintage. Se dégotter un meuble culte, adopter un look 100 % vintage, trouver une musique culte : entre mode et déco, les chineurs avertis ou amateurs de belles choses avaient de quoi se régaler ! Mais pourquoi le vintage déchaîne-t-il les foules ?

Le retour des 50’s
Avant tout, définissons ce qui se cache derrière le terme « vintage » ! D’après notre cher Petit Larousse, ce mot anglais qualifie les vêtements et accessoires des décennies précédentes remis au goût du jour. Plus précisément, il définit les codes esthétiques d’après-guerre jusqu’aux années 80.  Autrement dit, tout ce qui touche aux souvenirs de notre enfance !
En tout cas, une chose est sûre : le style revient au galop dans notre quotidien.  A commencer par la mode. On assiste au retour des décolletés plongeants,  des tailles de guêpes et des talons aiguilles. Une ode à la féminité et au style années 50 que les stars mettent à l’honneur !  Au premier de ce défilé vintage : Dita Von Teese se distingue avec son teint de porcelaine et sa bouche rouge, de même que  Scarlett Johansson avec son look rétro.

Un vrai phénomène de mode
Au-delà de notre garde-robe, tous les secteurs surfent sur cette vague rétro : de l’automobile avec les succès du Vespa ou de la Fiat 500, aux produits électroménagers avec les réfrigérateurs SMEG.  Le style vintage s’affiche même sur le petit écran. Les séries télévisées remettent la tendance au goût du jour, telle la série "Mad Men" qui met en scène les publicitaires new-yorkais des années 60.
Alors simple nostalgie pour une époque révolue ou  phénomène de société plus profond ?  Le retour en force du vintage ne serait-il finalement pas un retour aux sources, un courant réconfortant dans cette situation de crise… A méditer !