Cheveux : les roux s'éteignent

Attention, ça sent le roussi pour les tignasses de feu. Outre la hausse du niveau de la mer, le réchauffement climatique pourrait entraîner une catastrophe capillaire : la disparition des roux. Explications.

Cheveux : les roux s'éteignent
© ABC

Au Moyen Âge, les roux, accusés de fricoter avec le diable, étaient condamnés au bûcher. Blondes incendiaires et vénitiennes, sulfureuses à la crinière flamboyante et playboys aux poils volcaniques ont à nouveau du souci à se faire. Selon de récents travaux scientifiques, ils sont menacés d'extinction.
Le directeur général de Scotlands DNA, le Dr Alistair Moffat explique dans les pages du journal britannique The Independent que "les cheveux roux en Ecosse, en Irlande et dans le nord de l'Angleterre sont le résultat d'une adaptation au climat". Moins il y a de luminosité, plus le corps s'adapte pour recevoir de la vitamine D. Les résidents de ces pays possèdent généralement une peau et des cheveux plus clairs afin de mieux pouvoir assimiler les bienfaits des rayonnements ultra-violets, peu généreux dans ces contrées.
Pourtant, cette carnation ne serait bientôt plus d'actualité. En effet, les prévisions du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'étude du climat (Giec) tablent sur une augmentation de la température moyenne du globe pouvant aller jusqu'à + 4,8 °C d'ici la fin du siècle.
"Si le climat change cela affectera le gène de la rousseur", prédit le chercheur qui conclut :"s'il devait y avoir moins de nuages, alors il y aurait moins de personnes porteuses de ce gène". Il faut sauver le prince Harry...  Julianne Moore, Nicole Kidman, Boris Becker, Christina Hendricks et notre chère Marlène Jobert !

madmen
Christina Hendricks dans Mad Men © AMC