Charlotte et Christel : l'équipage de charme du Journal des Femmes Un tandem en osmose

 

charlotte et christel, à marseille.
Charlotte et Christel, à Marseille. © Charlotte et Christel

Pourquoi vous deux ?

Charlotte : On se connait depuis 10 ans. Son ex-mari était l'un de mes patients. Nos enfants fréquentent la même école... Nous sommes toujours sur la même longueur d'onde. Je ne pouvais envisager cette aventure avec quelqu'un d'autre.

Christel : Notre amitié est une évidence. On s'envoie des SMS à longueur de journée...

 

Comment vous définiriez-vous l'une, l'autre ?

Charlotte : Christel est réfléchie, tempérée. Elle m'apaise. Nous sommes complémentaires.

Christel : J'adore la joie de vivre et le dynamisme de Charlotte. Elle me booste, me bouscule.

 

Un défaut, un handicap que vous allez devoir surmonter ?

Charlotte : Nous n'avons pas d'appréhension. Le rallye constitue une étape de notre existence qui nous paraît nécessaire.

Christel : On prend le risque de ne plus se supporter : un équipage sur deux ne se parle plus à l'arrivée, selon l'organisation. Cela ne m'inquiète pas : nous ne sommes pas soupe au lait.

 

Qui et quoi allez vous laisser, avec regrets, à la maison ?

Charlotte : Ma fille, Coleen, 11 ans, et mon fils, Ugo, 14 ans, vont me manquer, mais ils seront là, au départ et à l'arrivée.
Christel :  Je suis aussi très proche de ma fille de 13 ans, Andrea.

 

Et vos hommes dans tout ça ?

Charlotte : Nos chéris nous épaulent depuis 14 mois. Ils sont vraiment contents pour nous, ravis et fiers à la fois.

Christel : Notre entourage ne croyait pas que l'on réussirait à réunir le budget et concrétiser notre projet en une année. Mission réussie.

 

Qu'est ce-qui, selon-vous, va être le plus difficile à gérer ?

Charlotte : De me canaliser !  

Christel : On va vers l'inconnu. On appréhende, mais on prépare soigneusement chaque moment pour éviter le stress. De toute façon, une assistance intervient si nous sommes coincées dans le sable...

 

Duo / Rallye Aïcha des Gazelles