Enlevement

Enlèvement, entre action et émotion

La triste actualité révèle régulièrement d'obscures histoires d'enlèvements. Les femmes et les enfants sont malheureusement plus sujets à ces tragiques évènements. Convoitise sexuelle, raison familiale, politique, professionnelle, le kidnapping a des justifications que ni raison ni émotion ne peuvent comprendre. Pour faire face à ces situations de crise, la France a décidé la mise en place du dispositif Alerte-Enlèvement depuis 2006. Explications.

Enlèvement, une sombre définition

Un enlèvement, aussi appelé rapt ou kidnapping, est une action consistant à détenir une personne, femme, homme, enfant, contre sa volonté. Le but affirmé peut être de "troquer" la victime contre une rançon ou un autre avantage. Dans le cas des femmes, l'enlèvement est souvent synonyme de sévices sexuels sans volonté première pour le bourreau de la libérer ensuite. Malheureusement, la peur de l'enlèvement et des violences sexuelles est plus présente chez les femmes, conscientes de la convoitise que leur sexe peut exercer sur certains esprits malades.

Le dispositif Alerte-Enlèvement

En février 2006, pour faire face à des situations de crise, le dispositif Alerte-Enlèvement est mis en place en France. Il prend ses sources dans l'alerte AMBER déjà présente aux États-Unis depuis 1996 et l'enlèvement et le meurtre d'Amber Hagerman, 9 ans. Cette mesure prend la forme d'un accord passé entre le ministère de la Justice, les médias, les grandes compagnies de transports, les sociétés d'autoroutes, les lieux de passage, comme les aéroports et les gares et les associations de victimes d'un enlèvement. Si le dispositif concerne aujourd'hui uniquement les rapts d'enfants, il pourrait être étendu aux femmes. D'autres pays, comme l'Australie, les Pays-Bas, l'Allemagne, le Royaume-Uni et la Suisse récemment, qui ont adopté la mesure depuis quelques années.

Actualités Enlevement

Un jeune Rom de 16 ans lynché à Pierrefitte

Dossiers Enlevement

Enlevement Également cité dans