Marielle Fournier, présentatrice des Dossiers de Téva

marielle fournier
Marielle Fournier © Aurélien Faidy-TEVA

La journée de la Femme : jour de fête, jour de grève, jour de guerre, jour de gloire ou bonjour tristesse ? Jour de chance

Quelle femme pourrait devenir l'emblème du 8 mars ? Natalie Nougayrède, nouvelle directrice du journal Le Monde.

Quelle chanson pourrait en devenir l'hymne ? Skyfall

 Dans votre carrière, avez-vous parfois considéré votre féminité comme un "handicap" ? A mes débuts à la radio. J'ai dû faire mes preuves plus longtemps que les garçons de la rédaction avant de présenter le journal.

En 2013, ressentez-vous encore des injustices, des preuves de "déconsidération" au quotidien ? A titre personnel, non...mais je reste très vigilante

Après 40 ans de féminisme, quels sont, selon vous, les combats qui restent à mener ? L'égalité des salaires est indispensable pour estomper les inégalités au travail et à la maison.

Quelle mesure concrète pourrait, en France, améliorer la condition de la femme ? Agir pour l'égalité professionnelle...

Et de façon plus personnelle, plus intime, qu'est-ce qui vous donnerait le sourire ? J'ai un mari vraiment "top"... Quand je suis à Paris pour mon travail, c'est lui qui gère maison et enfants à Nice. Je crois que je tomberais de ma chaise si je le voyais prendre le fer à repasser...

Exiger la parité, en politique notamment, imposer des quotas, n'est-ce pas là un aveu de faiblesse ? C'est la moins mauvaise des solutions pour faire avancer les choses. Pour preuve, le nombre grandissant de femmes élues à l'assemblée nationale.

Peut-on être pour l'égalité des sexes, mais jouer les séductrices ? Bien sûr... on peut être une guerrière, une battante, une militante et aimer séduire, aimer être aimée.

Les caprices de divas, vous en pensez quoi ? Une espèce en voie de disparition, non ?

Y a-t-il une actualité en rapport avec les droits des femmes que vous voulez commenter ? Une bonne nouvelle du côté des conseils d'administration... où le nombre de femmes y est en nette augmentation. Elles sont plus de 25%. La France devance même les USA... merci les quotas !

Et si vous étiez un homme ?  Quitte à en être un, Un Surhomme puisque le mot n'a pas de féminin....