Les tâches ménagères, source de discorde pour les couples

Plus de la moitié des Français considèrent les tâches domestiques comme un sujet conflictuel et les femmes sont toujours de corvée, d'après une étude Opinion Way.

Les tâches ménagères, source de discorde pour les couples
© Eduardo Huelin

Les tâches domestiques ne font pas bon ménage chez les amoureux. Une nouvelle étude d'OpinionWay pour La Boulangère relève qu'elles représentent encore une source de conflit au sein du couple pour 61% des Français. Et pour cause : les hommes et les femmes ne partagent pas le même avis sur le sujet. Tandis que moins de la moitié des Français ont le sentiment d'être responsables de l'entretien du domicile conjugal, 92% de leurs conjointes, mariées, pacsées ou en concubinage, déclarent en assumer seules la responsabilité.

Mauvaise foi ménagère

Aussi, 20% des hommes en couple affirment faire le ménage eux-mêmes, alors que 1 femme sur 2 considère qu'ils ne s'y impliquent pas suffisamment. L'étude relève également un second contraste : si les trois quarts des épouses, compagnes et mères assurent qu'elles passent le plus souvent le balai ou l'aspirateur, moins de 40% de leurs conjoints peuvent déclarer la même chose, même s'ils sont une grande majorité à s'investir pleinement lorsqu'il s'agit de sortir les poubelles. Les tâches domestiques demeurent des corvées principalement féminines puisque 95% des femmes s'estiment responsables des enfants (contre 81% du côté de leurs conjoints). Un constat qui colle avec le rapport annuel de l'Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques (INSEE) qui rappelait en début d'année que "les femmes passent en moyenne 1 heure 34 minutes quotidiennement à s'occuper des enfants (contre 43 minutes pour les hommes)".

Bientôt la répartition du travail ?

Alors que les Françaises croulent toujours sous le poids de la charge mentale, les hommes en couple n'en demeurent pas moins conscients de leurs défauts, puisque 61% d'entre eux culpabilisent de pas en faire assez. Plus de la moitié des femmes pensent notamment qu'une plus grande implication de leurs conjoints contribuerait à leur bien-être physique et mental. L'enquête d'Opinion Way note que les rôles deviennent progressivement interchangeables, surtout dans le cas des familles recomposées ou de périodes de célibat. Seuls, les hommes se retrouvent dans l'obligation de s'occuper du ménage. Une preuve qu'ils sont capables d'être des fées du logis ?

Voir aussi :