Présidentielle et égalité : les femmes apostrophent les candidats

Les esprits s'animent près de 40 jours avant l'élection présidentielle. Les femmes interpellent les candidats à l'Elysée à travers un hashtag : #vousaurezmonvotesi. Une initiative pour faire parler des droits des femmes.

Présidentielle et égalité : les femmes apostrophent les candidats
© Vousaurezmonvotesi Twitter

Les femmes reprennent le pouvoir. Afin de raviver le débat autour de la question de leurs droits, survolée par certains candidats au siège présidentiel, un nouveau site vient d'être lancé, le 22 mars, et se propage sur Twitter par le biais du hashtag #vousaurezmonvotesi et du compte @monvotesi. La démarche est basée sur un principe simple : interpeller les candidats à la présidentielle sur les disparités qui demeurent nombreuses et les violences faites aux femmes. Quatre femmes sont à l'origine de cette opération : Annie Lahmer, Elen Debost, Isabelle Attard et Sandrine Rousseau, les plaignantes dans l'affaire Baupin.

D'après Annie Lahmer, qui a accordé un entretien aux journalistes de CNews, cette mesure est d'une importance cruciale pour que les candidats s'engagent "à ce que l'égalité homme-femmes soit réelle" s'ils veulent gagner le soutien des Françaises. Les propositions prennent la forme de post-it à partager sur les réseaux sociaux.
"Vous aurez mon vote si vous vous engagez à faire voter l'inéligibilité pour les élus coupables de violence sur des femmes" est l'une des mesures qui résonnent tout particulièrement alors que les instigatrices de ce mouvement sont  quatre des quatorze victimes présumées de Denis Baupin. Les candidats à la présidentielle répondront-ils favorablement à cet appel pour l'égalité ? 

Voir aussi :