Harcèlement sexuel au travail : haro sur un fléau

Le harcèlement sexuel est une réalité aussi déplorable que fréquente, notamment dans le monde du travail. Des actes sexistes condamnables et condamnés dans "Harcèlement sexuel : le fléau silencieux", un documentaire coup de poing diffusé sur France 5 le mardi 3 janvier 2017, à 20h45.

© 123Rf - Katarzyna BiaÅ‚asiewicz

Le harcèlement peut prendre plusieurs formes : il peut être moral, verbal, ou encore physique. Pour les femmes, cette manifestation de violence est malheureusement très souvent teintée de sexisme et devient donc l'exercice d'attitudes et actes discriminatoires basés sur leur genre. Voilà ce en quoi consiste le harcèlement sexuel, défini par la loi du 6 août 2012 relative à ce délit : il s'agit du "fait, même non répété, d'user de toute forme de pression grave, dans le but réel ou apparent d'obtenir un acte de nature sexuelle". Ces comportements sont aussi inacceptables qu'ils deviennent tristement communs, comme le prouvent certains chiffres alarmants. Cent pour cent des femmes ont déjà été victimes de harcèlement sexiste dans les transports, d'après une étude du Haut Conseil à l'Egalité entre les femmes et les hommes datant de 2015. Et selon une enquête Ifop pour le Défenseur des droits en 2014, une femme sur cinq est harcelée au travail au cours de sa vie. Pour 75% des victimes, il s'agit de gestes ou propos à connotation sexuelle répétés.

Des témoignages poignants

C'est précisément contre ce genre d'agissements que se battent les femmes qui témoignent à cœur ouvert dans le documentaire Harcèlement sexuel : le fléau silencieux réalisé par Olivier Pighetti. Il sera diffusé le mardi 3 janvier 2017 à 20h45 sur France 5, dans le cadre de l'émission Le Monde en face, animée par Marina Carrère d'Encausse, qui mènera ensuite un débat sur le sujet en présence d'experts.

Ces femmes font donc partie des 20% qui auraient déjà été victimes au moins une fois dans leur carrière de harcèlement sexuel au travail. A l'image de Christina, licenciée pour avoir dénoncé le harcèlement dont elle a été victime de la part de son patron à coup de gestes et phrases déplacés à répétition — "Tas jamais trompé ton mari ?" "Tu devrais essayer (…) d'ailleurs je suis disponible si tu as besoin", "Tu dois être bonne au pieu" — et tétanisée de retrouver son bourreau au tribunal après huit ans de procédure judiciaire. A l'image aussi de Gwenaëlle et Laurie, deux jeunes femmes qui ont tenu neuf mois dans une entreprise dirigée par un homme sexiste qui multipliait les propositions à caractère sexuel. Ou encore à l'image de Catherine, qui a subi pendant onze ans le harcèlement du maire de son village dont elle était la secrétaire.

Un traitement judiciaire peu efficace

Toutes ces femmes ont eu le courage de briser le silence en dénonçant les actes dont elles ont été victimes pour espérer obtenir gain de cause devant la justice. Mais comme il est dit dans le documentaire, "pour changer les mentalités, la route est longue". Le harcèlement sexuel est passible de 2 ans d'emprisonnement et 30 000 euros d'amende (voire jusqu'à 45 000€ dans certains cas). Seulement, on apprend dans Harcèlement sexuel : le fléau silencieux que seules 5% des affaires de harcèlement qui passent par les tribunaux aboutissent à une condamnation pénale. Dans 95% des cas, les dossiers sont classés sans suite, souvent pour "infraction insuffisamment caractériséeou d'absence de preuves. 

C'est donc un chemin semé d'embûches pour que les femmes puissent travailler sans subir de pressions à caractère sexuel et à la condamnation de ceux, trop nombreux, qui les leur font subir. Une lutte dépeinte avec sensibilité et sobriété dans le documentaire d'Olivier Pighetti diffusé dans l'émission Le Monde en face, à suivre le mardi 3 janvier à 20h45 sur France 5. 

Voir aussi :