HandsAway, l'appli qui dit "stop" aux agressions sexistes

SEXISME – Une application pour smartphones lancée au début du mois d'octobre a pour objectif d'aider les femmes en cas d'agression ou de harcèlement.

© Facebook HandsAway

Le logo de HandsAway prend la forme d'une main ouverte, rouge, brandie en guise de "stop". Stop au sexisme et au harcèlement misogyne, devenus malheureusement des banalités dans le quotidien de nombreuses femmes.

Alma Guirao a 29 ans et vit à Paris. Il y a un peu plus d'un an, elle s'est fait insulter par deux hommes dans la rue parce qu'elle n'a pas répondu à leurs interpellations. Une agression malheureusement trop courante et à laquelle elle n'a pu trouver de solution, comme la plupart des femmes qui l'ont vécue. "Je ne me sentais pas légitime d'aller porter plainte pour des insultes, même si c'est dans la loi. Je me suis rendu compte que c'était un sentiment – cette solitude – commun chez les femmes", affirme-t-elle au Parisien

La jeune femme a décidé de réagir et a créé un outil pouvant permettre de libérer la parole de celles qui sont victimes du sexisme et leur offrir du réconfort : l'application HandsAway. Le principe de cette application pour smartphones est simple : chaque personne inscrite peut témoigner après avoir été victime ou témoin d'agression sexiste, tout en se géolocalisant. Les personnes connectées au même moment (appelées "street angels") peuvent contacter les victimes pour leur témoigner leur soutien ou leur donner des conseils. Ainsi, en plus de donner l'opportunité de mettre des mots sur la souffrance ressentie, HandsAway leur permet de se sentir épaulées. 

Mais Alma Guirao ne compte pas s'arrêter là. Elle souhaite à terme pouvoir récolter suffisamment de témoignages pour récupérer des données permettant de dresser une sorte de cartographie de la France des agressions sexistes et en informer les autorités compétentes. Un projet ambitieux qui mérite d'être mis en lumière. 

Voir aussi :