"T'as vu comme tu me regardes ?" : le clip choc qui dénonce la culture du viol

DROITS DES FEMMES - Dans "T'as vu comme tu me regardes ?", Emma Gassie, vidéaste, lève le voile sur ces propos, banals pour certains et pourtant extrêmement violents, auxquels les femmes sont confrontées au quotidien.

© Capture écran T'as vu comme tu me regardes ?

"On s'est pas mal chauffé par messages", "t'es vraiment belle", "pourquoi tu ne me laisses pas t'embrasser ?"... Ces mots semblent anodins et pourtant, ils dépassent déjà les limites et des milliers de femmes les entendent tous les jours. Dans le court-métrage "T'as vu comme tu me regardes ?", Emma Gassie met en images la banalisation du viol par les paroles. Sur un fond noir, quatorze femmes défilent, immobiles et impuissantes devant la caméra. En voix off, des paroles d'hommes, réclamant avec de plus en plus d'ardeur un rapport sexuel. Incarnées par des bras masculins, elles s'emparent du corps de ces femmes jusqu'à les prendre au piège, avant de les déshabiller et de les enduire d'une peinture noire, les faisant presque disparaître pour se concentrer sur leurs regards, véritables appels à l'aide.
Car oui, les femmes souffrent de ces phrases lourdes qui ne sont en rien des compliments, mais finissent par s'écraser, voire par consentir à un rapport dont elle n'ont pas envie.
 La vidéo met mal à l'aise, mais là est le but : "En même temps, elle n'a pas vraiment dit non", voilà tout le problème. Aujourd'hui encore, 20% des Français(e)s pensent que non veut souvent dire oui" explique la réalisatrice sur Youtube. Face à ce fléau que subissent les femmes, Emma Gassie veut faire prendre conscience que le viol et les agressions sexuelles passent aussi par les paroles.

Voir aussi :