Une campagne photo glaçante pour sensibiliser sur le viol

En réaction à la libération anticipée d'un athlète américain condamné pour viol, une étudiante a réalisé une série de photos glaçantes pour alerter l'opinion sur la terrible réalité de cette agression.

"Ca arrive soudainement. Ca arrive avec n'importe qui. Ca arrive à n'importe qui. Ca arrive partout, sans raison". "It Happens" ("ça arrive", en français), c'est le nom d'une série de photos réalisée par Yana Mazurkevich, une étudiante américaine. Révoltée par la libération de Brock Turner, début septembre, elle a mis en ligne ces clichés glaçants. Cet athlète de Stanford, condamné pour le viol d'une jeune femme inconsciente, a été condamné à 6 mois de prison, alors qu'il encourait 14 ans de réclusion, et relâché après seulement 3 mois pour bonne conduite. 
Chacune des photos montre les prémices d'une agression sexuelle, pour rappeler que celle-ci peut subvenir partout, à n'importe qui, homme ou femme, à n'importe quel moment. Et la photographe atteint son objectif : impossible de se détacher du regard de la victime, qui fixe l'objectif, faisant de nous les témoins impuissants de ce qui lui arrive. 
Les photos ont également été publiées sur la plate-forme Current Solutions, qui a pour vocation d'aider les victimes à "exprimer leurs opinions et à partager leurs histoires pour sensibiliser les autres sur les injustices liées au genre, les violences conjugales et les agressions sexuelles". Le site accompagne les clichés de témoignages de victimes, anonymes, tels que : "Je ne me rappelle pas des détails, mais elle était très, très agressive. Elle a laissé des bleus sur tout mon corps et le lendemain matin, je saignais. Elle m'a tenu et m'a forcé. Je n'ai pas dis clairement non, mais je n'ai pas donné mon accord. L'absence de consentement n'est pas le fait de dire non, c'est aussi le fait de ne pas dire oui." Un message qu'il est terrifiant de devoir rappeler en 2016.

Voir aussi :