Sexisme en entreprise : Publicis met à pied un de ses dirigeants

SEXISME - Le patron de l’agence Saatchi & Saatchi et membre du directoire de Publicis, Kevin Roberts, a été suspendu par le leader mondial du marketing Publicis pour avoir tenu des propos contraires à la parité homme/femme au sein des sociétés. Encourageant.

© Thodonal

Dans le monde des grandes entreprises, on demande le sexisme. Au XXIe siècle, certaines personnes continuent (oui, encore) de croire que les femmes ne sont bonnes qu'à séduire et s'occuper de la maison. C'est le cas de Kevin Roberts, membre du directoire de Publicis, qui doit s'en mordre les doigts : à 66 ans, le directeur de Saatchi & Saatchi "a été prié de prendre congé de Publicis Group avec effet immédiat" pour la "gravité de ses propos" selon un communiqué. Jusqu'à l'examen de son cas par le conseil de surveillance, ce patron sera donc écarté de toute activité pour son "commentaire contraire à l'esprit du groupe".
Interviewé par le site Business Insider sur l'égalité hommes/femmes dans les entreprises, le fautif a coupé court : "Ce p*tain de débat est dépassé [...] Leur ambition n'est pas verticale, c'est une ambition intrinsèque, circulaire, d'être heureuses. Alors elles nous disent : 'Nous ne nous évaluons pas avec les critères selon lesquels vous, dinosaures idiots, vous vous jugez.' Je ne pense pas [que le manque de femmes à des postes de direction] soit un problème. Je ne suis pas inquiet, simplement parce qu'elles sont très heureuses, qu'elles ont beaucoup de succès et qu'elles font du très bon travail. Je ne peux pas parler de discrimination parce que nous n'avons jamais rencontré ce problème, Dieu merci". Maurice Lévy, patron de Publicis, a  pris la décision de congédier temporairement Kevin Roberts et d'alerter le reste de ses employés sur l'éthique du grand groupe : "la diversité et l'intégration sont des impératifs sur lesquels Publicis ne négociera pas". Un peu d'espoir dans un monde de brutes...

Voir aussi :