Sexisme au travail : le meilleur du pire entendu au boulot

À l’instar de Denis Baupin, collègue graveleux des députées EELV et friand de SMS plus lourds que lui, certains patrons et autres collaborateurs s’en donnent à cœur joie au bureau et trouvent encore drôle en 2016 d’avoir si peu de considération pour leurs consœurs. Le blog #SexismeOrdinaire le prouve.

© Goodluz

"Silencieuse et décorative", "Qui est le chanceux qui vous entretient ?"... Rien d'alarmant si ces phrases étaient uniquement destinées à de simples plantes et non aux femmes. L'air de rien, ces petites formules peuvent sortir tout droit de la bouche d'un patron, d'un collègue ou d'un ami du bureau et fourmiller dans l'open-space sans que jamais scandale n'éclate parce que, comme ils disent, "c'est pour rire". Et pourtant, il devrait. Le blog #SexismeOrdinaire, créé le 15 mai, a eu l'excellente idée de répertorier les punchlines les plus pathétiques entendues au travail pour inverser la banalisation du sexisme. Car non, le harcèlement et les comportements de beaufs n'existent pas que dans la rue ou en politique et subsistent encore aujourd'hui. Baupin et Sapin n'ont qu'à bien se tenir ! Petit florilège de remarques déplacées qui mériteraient des gifles :

  • "Tu m'as pas sucé toi !" : réponse d'un homme de 27 ans à une employée quadragénaire se demandant pourquoi elle n'était pas aussi bien payée qu'une autre au même poste, accompagné du fameux "Je rigole !".
  • "On a mis sa petite jupe de salope aujourd'hui ?" : l'auteur est un commissaire au gouvernement, à l'aise dans son fauteuil, les pieds posés sur le bureau qui dévisage pour réfléchir à la grosse "blague" bien lourde qu'il va sortir. Bah voyons.
  • "Tu reviens de congé maternité, tu dois faire tes preuves" : c'est bien connu, avoir un enfant rend incapable.
  • "Vous avez deux beaux atouts pour réussir" : le merveilleux compliment d'un tuteur à sa stagiaire pour la rassurer sur son avenir.
  • "C'est rien ça ! En plus ça attire le client !" : un patron à sa serveuse de 18 ans, dont l'uniforme, trop petit et suggestif, la gêne.
  • "Tu manques vraiment d'humour" : un collègue à une autre, ayant refusé de déboutonner son chemisier à la venue d'un gros client pour signer un contrat.

Si vous en voulez encore, rendez-vous sur le blog #SexismeOrdinaire ou à la prochaine réunion !

Sexisme au travail © Goodluz - 123RF

Voir aussi :