En Ethiopie, les femmes doublement victimes de la sécheresse

L'Ethiopie vit actuellement sa pire sécheresse depuis 50 ans. Une situation inquiétante, qui oblige les femmes et les enfants à parcourir de grandes distances afin de chercher de l'eau, alors que la malnutrition fait rage. Le reporter d'images Jonathan Fontaine s'est rendu dans la région d'Afar pour suivre ces peuples victimes de cette catastrophe climatique. Photos.

Les femmes d'Ethiopie portent sur elles un lourd fardeau. Ce pays subit actuellement la pire sécheresse depuis 50 ans, plus particulièrement dans les régions d'Afar et de la Somalie, en raison du phénomène climatique El Niño qui revient tous les quatre à sept ans et réchauffe massivement les eaux à l'est de l'océan Pacifique. Les conséquences sont désastreuses : pendant que les hommes, affaiblis, s'occupent difficilement du bétail qui n'a pas encore péri, les femmes et les enfants ont pour mission d'aller chercher de l'eau sous un soleil tapant, malgré la faim et la soif. Un poids pour la gent féminine de ces zones du globe, surtout pour les plus âgées et les futures mamans. Pire encore : la situation est en passe de s'aggraver, car les aides, nationales comme internationales, sont insuffisantes. Sur les 1,4 milliards de dollars demandés par l'Etat pour venir en aide aux populations, seule la moitié a été obtenue. Le photojournaliste Jonathan Fontaine est allé à la rencontre de ces peuples de la région d'Afar et a immortalisé leurs conditions de vie dramatiques.

Voir aussi :