Harcèlement dans les transports : l’article 14 de retour

C’est un soulagement. L’article 14, visant à renforcer la lutte contre le harcèlement, a été réintégré ce mercredi 10 février 2016 au projet de loi sur la sûreté dans les transports publics. Fin janvier, malgré un vote pourtant favorable de l’Assemblée nationale, les mesures proposées par la députée de Seine-Maritime Marie Le Vern, avaient été abrogées.

© Picture-Factory

En avril 2015, une sérieuse étude conduite par le Haut conseil à l'égalité entre les hommes et les femmes avait constaté que 100% des femmes avaient, au moins une fois, subi une forme de harcèlement dans les transports en commun : regards insistants, sifflements, insultes, frottements ou viols... La lutte contre ce lynchage public est alors devenue une priorité pour Pascale Boistard, secrétaire d'Etat chargée des Droits des femmes, qui a lancé en juillet 2015 une campagne visant à éradiquer le phénomène. Une véritable mobilisation s'est alors mise en place conduisant à la création de mesures spécifiques, comme l'article 14 du projet de loi sur la sûreté dans les transports publics, à l'initiative de Marie Le Vern, députée socialiste de Seine-Maritime. Parmi elles, la formation du personnel des transports au repérage de ces incivilités trop souvent tues. Malgré un vote encourageant de l'Assemblée fin 2015, le Sénat s'y était opposé un mois plus tard, s'attirant les foudres des féministes. Le hashtag #HarcelementAgissons avait alors fait son apparition sur les réseaux sociaux et une pétition lancée sur Change.org avait recueilli environ 70 000 signatures. Cette colère a fini par faire plier le gouvernement : mercredi 10 février 2016, l'article 14 a finalement été réintégré sous une nouvelle forme. Une bonne nouvelle pour toutes, que la députée PS n'a pas tardé à partager sur son compte Twitter. En espérant que cette fois soit, enfin, la bonne !

Voir aussi :