"Dear Daddy" : vidéo poignante contre le sexisme ordinaire

L’ONG Care Norway a dévoilé la vidéo "Dear Daddy", une campagne puissante contre les violences verbales et physiques faites aux femmes. L’accent est mis sur la banalisation des paroles et des actes sexistes.

© CARE

La branche norvégienne de  l'ONG Care a réalisé un court-métrage poignant pour dénoncer certains comportements sexistes proférés par les hommes sur les femmes et ce, dès leur plus jeune âge. La vidéo suit l'évolution d'une fille de sa naissance jusqu'à sa vie de femme accomplie. Toute la séquence est racontée en voix-off par cette fillette qui n'est pas encore née et qui tient à prévenir son père de ce qui pourrait arriver si les mentalités n'évoluent pas : "Tu vois, je serai née fille, ce qui veut dire que quand j'aurai 14 ans, les garçons dans ma classe m'auront traitée de pute, de salope, et de bien d'autres choses. Mais c'est juste pour s'amuser bien sûr."
Il s'agit ici de condamner des insultes au départ "juste pour rire", qui deviennent par la suite de véritables agressions physiques et verbales : "Quand j'aurai atteint l'âge de mes 16 ans, quelques garçons auront glissé leur main dans ma culotte. Tandis que je suis tellement bourrée que je n'arrive même plus à tenir debout. Et quand je dirai 'non', ils rigoleront juste. Après tout, c'est drôle, pas vrai ?"
La vidéo prend fin avec cette jeune fille devenue femme, sur le point de se marier avec "l'homme parfait". Malheureusement, il manque de la tuer un soir parce qu'il a "trop de trucs à supporter entre le travail, les beaux-parents, le mariage qui arrive…".
Philippe Lévêque, directeur de Care France explique que les "femmes ne peuvent lutter seules contre ces violences sexistes, les hommes doivent s'engager à leurs côtés. L'égalité entre les hommes et les femmes ne se fera pas sans les hommes." C'est le message de Dear Daddy, qui insiste sur le fait que les mâles ne doivent pas entretenir ce sexisme quotidien.

Voir aussi :