Demain ma famille, la webradio des femmes victimes de violences

Depuis le 9 septembre 2015, il existe une webradio dédiée aux femmes victimes de violences physiques et psychologiques. Baptisée "Demain ma famille", son objectif est d'accompagner les victimes pour les aider à s’en sortir.

© Emission Demain ma famille

Le 9 septembre 2015, la webradio "Demain ma famille", faisait son apparition en ligne. Qu’est-ce qui la différencie des autres ? Son engagement et sa ligne éditoriale totalement tournés vers la lutte contre les violences physiques et morales faites aux femmes.  Cette émission, présentée par François Pineda, fondateur d’ "Alea Justicia SAS", une entreprise de conseil, d’accompagnement et d’investigation, destinée aux personnes victimes de violences physiques et psychologiques, est disponible exclusivement  sur internet. Produite par Claude Hemmer, ancien président de France Bleu Ile-de-France, elle se veut dans la continuité du magazine en ligne Souffrances Invisibles créé, lui aussi, par "Aléa Justicia SAS".
La webradio propose deux numéros de 90 minutes par semaine, tous les mercredis et les vendredis à 18 heures. Dans cette émission, scindée en deux parties,  les intervenantes sont les victimes. Chaque numéro s’ouvre sur une histoire vécue,  rapportée de manière anonyme, les auditeurs laissant leurs témoignages sur le site dédié.

Des intervenants spécialisés

Dans la seconde partie de l'émission, des questions sont posées à la victime par le présentateur et le ou les contributeur(s) du jour : des avocats, des commissaires de police, des criminologues ou encore des pédopsychiatres qui tentent de mieux comprendre ses souffrances. Enfin, les auditeurs sont invités à échanger avec l’avocat partenaire de l’émission ,qui tente de leur proposer des solutions et de les éclairer sur certains fondamentaux juridiques. Alors qu’elle n’existe que depuis deux semaines,  la webradio Demain ma famille attire déjà 20 000 auditeurs.

© Emission de radio Demain ma famille/Claude Hemmer

 

Voir aussi :