Marisol Touraine, en guerre contre les violences faites aux femmes

A l’occasion de la première journée internationale sur la Violence et la Sexualité qui s’est tenue à l’UNESCO vendredi 4 septembre 2015, la ministre Marisol Touraine s'est engagée à agir davantage contre les violences qui subissent un tiers des femmes à travers le monde.

© Fotolia

En France, une femme meurt des suites de violences conjugales tous les deux jours et demi. Invitée à la conférence "Violences et sexualité" qui s’est déroulée vendredi 4 septembre à l’UNESCO, Marisol Touraine - Ministre des Affaires sociales, de la Santé et du Droit des Femmes - a déclaré que les "violences faites aux femmes, aux enfants et singulièrement aux petites filles, ne sont pas des violences comme les autres". Elles participent à entretenir les inégalités homme-femme et à faire la promotion de la "domination masculine".
Les chiffres donnent froid dans le dos. Selon l’OMS, une femme sur trois subit des violences dans le monde, quinze millions de jeunes filles de moins de 18 ans sont mariées chaque année dans le monde, en France, tous les deux jours et-demi une femme décède des violences conjugales.
Si les agressions ne sont pas toutes mortelles, elles ont parfois des conséquences désastreuses dans la vie d’une femme, comme le rappelle Marisol Touraine "sur la santé physique, psychique et reproductive des victimes". L’OMS et l’Ined sont formels : "Les violences conjugales multiplient le risque de fausse couche" et "les femmes victimes de violences en France ont 26 fois plus de risque de faire une tentative de suicide".
Aussi, certaines mesures vont être mises en place par le ministère de la Santé. Une nouvelle "formation des professionnels (…) a été inscrite dans le 4e plan interministériel de prévention et de lutte contre les violences faites aux femmes (2014-2016). Pour les médecins, cette formation s'appliquera à partir de 2016." Marisol Touraine a également insisté sur le fait que "lutter contre les agressions faites aux femmes est un combat social" et non genré

© Fotolia

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir aussi :