Condamnation pour mariage forcé en Grande-Bretagne: une grande première !

Féministes chevronnées, égalitaristes ou neutralistes invétérées cette nouvelle ne vous laissera pas indifférentes. Une première en Grande-Bretagne: un homme de 34 ans vient d’être condamné pour mariage forcé.

© insalateammodo

Un  homme d'affaires gallois avait d’abord attiré sa victime, chez lui, dans la ville de Cardiff, où il l'avait attachée, bâillonnée, puis violée. Le  bourreau avait ensuite obligé la jeune femme à se marier avec lui sous la menace de tuer son père. L’ agresseur qui était déjà marié a été condamné à quatre mois de prison pour bigamie, 12 mois pour voyeurisme et 16 ans de prison pour viol.  Ces peines ne s'additionnent pas les unes aux autres, ce sont  en tout 16 annnées que cet homme devra purger. C'est un grand pas dans la bataille que livre le Royaume-Uni contre ce type de crimes, mais aussi une victoire pour la liberté de la femme, un an après l'entrée en vigueur de la nouvelle législation concernant le mariage forcé.

1267 affaires traitées en 2014

Cette affaire est loin d’être un cas isolé au Royaume-Uni,  puisque l’an dernier, pas moins de 1267 affaires de mariages forcés ont été examinées par  le département de la lutte contre le mariage forcé. Il  s’agit toutefois de la  toute première condamnation. D’après le journal anglais The Independent , la plupart des cas de mariages forcés en Angleterre concerne des familles venant d’Asie du sud.  47%  des victimes sont d’origine pakistanaise, 11% d’origine bengalie et 8%  d’origine indienne. Cette condamnation a été vivement saluée par la police galloise qui y voit un message fort pour la Grande-Bretagne, mais aussi le déclencheur qui permettra aux victimes de parler et de se libérer de ce joug.

Pays d'origine dans les cas de mariage forcés  © UK government's forced marriages unit