François Hollande se pose en défenseur des droits des femmes

Le 8 mars, le président de la République a reçu 100 femmes à l'Elysée. François Hollande en a profité pour affirmer sa position contre les inégalités entre les sexes.

François Hollande se pose en défenseur des droits des femmes
©  Lemouton-POOL/SIPA

"Elles font la France". C'est sous ce mot d'ordre que François Hollande a reçu 100 femmes à l'Elysée dimanche 8 mars. En compagnie de Pascale Boistard, secrétaire d'Etat aux Droits des femmes et de Marisol Touraine, le président de la République a mis le doigt sur les inégalités que doivent encore surmonter les femmes : l'accès aux responsabilité, les salaires, l'orientation scolaire...
Le chef de l'Etat a mis un point d'honneur à condamner le manque de jeunes filles à oser se lancer dans une carrière scientifique : "C'est d'abord une forme de soumission à l'égard des préjugés, des stéréotypes, c'est une forme d'humiliation parfois puisqu'on interdit presque à des vocations de s'accomplir (...) mais c'est surtout un gâchis considérable pour la France."
François Hollande a également élargi son discours à la condition des femmes dans le monde, en rappelant que "ce sont les femmes qui sont les premières victimes de tous les conflits et de toutes les guerres", comme au Nigéria ou en Syrie. Il a ajouté que partout, des femmes "sont en prison tout simplement parce qu'elles ont demandé à être respectées".
Le président de la République, qui s'est imposé en "chantre"de l'égalité femmes-hommes pour l'AFP, a indiqué qu'il comptait renforcer la "présence humaine" dans les gares et transports pour que les femmes se sentent davantage en sécurité au cours de leurs déplacements.

François Hollande et ses invitées du 8 mars, sur le perron de l'Elysée © Lemouton-POOL/SIPA

A lire aussi :