Des féministes dans le métro contre les violences sexuelles

#TakeBackTheMetro : c'est le nom de la nouvelle campagne de sensibilisation d'Osez le féminisme contre les comportements sexistes dont sont victimes les femmes dans les transports en commun. Zizanie dans le métro.

Féministe métro contre violences sexuelles
© Capture d'écran Osez le féminisme

Jeudi 30 octobre, une vingtaine de jeunes femmes a pris d'assaut le métro parisien à grand renfort de perruques roses à paillettes sur la tête. Halloween avant l'heure ? Elles auraient sans doute préféré.
Il s'agissait en réalité de la nouvelle campagne d'Osez le féminisme contre les "comportements sexistes et sexuels" dont sont (trop) souvent victimes les femmes dans les transports en commun.
"Attention ! Ne mets pas tes mains sur mes fesses, tu risques de te faire gifler très fort !" Serge le lapin du métro s'offre un nouveau relooking avec cette campagne intitulée #TakeBackTheMetro, en référence aux marches nocturnes de femmes organisées aux Etats-Unis pour le droit à se déplacer sans crainte de harcèlement ou d'agression sexuelle, elles appelées "Take Back The Night". 
Le but de cette nouvelle campagne ? Aider les femmes à "se réapproprier les transports en commun".
Une enquête menée récemment dans le métro parisien indiquait que 94% des 150 femmes interrogées affirmait avoir déjà subi des comportements sexistes et "près des trois quarts adaptent leur comportement ou leurs tenues vestimentaires lorsqu'elles sont dans le métro", a défendu Anne-Cécile Mailfert, porte-parole de l'association.
Une pétition a par ailleurs été lancée : elle invite les transporteurs d'Ile-de-France à mener "des actions de prévention et de lutte contre les violences sexistes". Lundi 3 novembre, la pétition recueillait déjà plus de 5000 signatures

osl metro paris reference
Campagne #TakeBackTheMetro © Osez le féminisme