Arabie Saoudite : elles veulent choisir leur mari

"Oui" au mariage par amour. En Arabie-Saoudite, près de 400 femmes ont eu le courage de porter plainte contre leurs parents qui les empêchaient d'épouser l'homme de leur choix.

Arabie Saoudite : elles veulent choisir leur mari
© Fotolia

Le mariage de convenance a commencé à disparaître en France à partir des années 1950-1960. Aujourd'hui, dans l'Hexagone, il est très rare d'être amené à épouser un homme par le biais d'un mariage arrangé. La situation est tout autre en Arabie-Saoudite. Au XXIe siècle, les femmes y sont encore inféodées à un tuteur, souvent leur père, dont l'autorisation est nécessaire pour les grandes étapes de la vie, dont le mariage.
Aujourd'hui, dans le royaume, des jeunes femmes sont prêtes à contester cet ordre moral traditionnel pour la première fois. Selon RFI, ces deux dernières années, 382 jeunes femmes ont porté plainte contre leurs parents dans les villes de Riyad et Jeddah, parce qu'ils s'opposaient à leur mariage. Une union basée sur sentiments, un choix. Une situation qui n'est pas sans conséquence puisqu'en portant plainte contre leur père, ces Saoudiennes ont contesté sa tutelle et demandé au juge de "transférer la tutelle à un autre membre de la famille, comme un frère ou un oncle". Et ces filles sont parfaitement dans leur droit, car comme le rappelle Clarence Rodriguez, correspondante de RFI à Riyad, si le Coran encourage les femmes à se marier, "Il n'est pas stipulé que les familles doivent imposer à leur fille un époux issu de telle ou telle tribu, fortuné ou doté d'une certaine éducation".
Une initiative pour la liberté des femmes qui rappelle celle de ces Iraniennes qui s'affichent sans voile sur les réseaux sociaux afin de revendiquer leur droit de choisir librement leurs tenues. 

arabiesaouditevoile
Arabie Saoudite : elle disent "Oui" au mariage par amour © Fotolia