Mariage forcé : l'appel de Nada, 11 ans

Avec son incroyable et courageuse décision de fuir sa famille pour échapper à un mariage forcé, Nada Al-Ahdal dénonce le calvaire dont elle a été victime. Bouleversant.

Mariage forcé : l'appel de Nada, 11 ans
© MEMRITVVideos/Youtube

"Je préfère mourir que d'être mariée de force". C'est avec effroi que nous regardons cette jeune yéménite de seulement onze ans exprimer sa colère avec autant de détermination. Nada Al-Ahdal a risqué sa vie et fui son pays pour échapper à un mariage arrangé par sa famille. "Je n'aurais eu aucune vie, aucune éducation. N'ont-ils vraiment aucune compassion ? Ils ont menacé de me tuer si je partais chez mon oncle. Quel genre de personnes peut menacer son enfant comme ça ?"
Aujourd'hui menacée de mort par ses propres parents, elle lance un appel émouvant au nom de tous les enfants victimes du même sort. Car beaucoup n'ont pas eu la même chance qu'elle. "Certains enfants ont décidé de se jeter dans la mer. Ils sont morts maintenant. Ce n'est pas normal pour des enfants innocents. (...) Ma tante maternelle avait treize ans. Elle est restée un an avec son mari, ensuite elle s'est couverte d'essence et elle s'est immolée. Elle est morte". 
"Ce n'est pas normal pour des enfants innocents". Heureusement pour Nada, son oncle Abdel Salam Al-Ahdal qui l'a élevée depuis ses 3 ans, l'a recueillie chez lui. Nadal devait être mariée à un Yéménite expatrié en Arabie Saoudite. C'était la seconde fois qu'il la protégeait d'une union forcée. Au magazine d'information libanais Now, il explique : "Je ne pouvais pas les laisser la marier de force et détruire son futur. Surtout alors que sa tante a été mariée à 13 ans et s'est immolée par le feu, raconte-t-il. J'ai appelé le marié pour lui dire que Nada n'était pas pour lui ". D'après The Word Health Organization, tous les jours, 39 000 jeunes filles mineures sont mariées dans le monde. 
"Je préfèrerais mourir". D'après Humaiya, jeune fille de 16 ans originaire du Bangladesh qui a réussi à échapper au mariage, "dans ces familles, les femmes n'ont pas le droit de donner leur avis". En diffusant cette vidéo, Nada espère toucher le monde entier en criant haut et fort son désespoir. "Ils ont tué nos rêves. Ils nous ont tuées à l'intérieur " se lamente Nada dans la vidéo. "Il n'y a pas d'éducation. C'est criminel, simplement criminel".
"Allez-y, mariez moi de force et je me tuerai !" interpelle-t-elle ses parents. D'après une étude de World Vison, de plus en plus d'enfants sont poussés au mariage arrangé à cause de de la pauvreté et de la crise. Les parents qui vivent dans la peur d'une catastrophe naturelle, d'une instabilité politique, ou des difficultés financière voient le mariage arrangé comme une manière de sauver leurs familles au bord du naufrage.

Regarder la vidéo :