XIXe siècle : industrialisation de la culotte en coton et apparition de l'hygiène

Femme du XIXe siècle. © Erica Guilane Nache - Fotolia.com

Avec l'invention de la machine à filer le coton, la production de sous-vêtements est en plein essor. En parallèle, les travaux de Pasteur font prendre conscience de l'importance de l'hygiène. Cependant,les médecins sont divisés et attachés aux vieux principes. Lorsqu'ils conseillent aux femmes qui ont leurs règles de prendre des bains, c'est avant tout pour rejoindre les injonctions des différentes religions. La femme réglée est impure : elle doit se laver pour se purifier. De même, selon les croyances populaires, qui résistent un peu partout en France, les femmes qui ont leurs règles sont mal vues. Dans le Limousin par exemple, aucune femme ne s'approche des ruches de peur qu'un essaim entier meurt d'un seul de ses regards. A contrario, on va même jusqu'à utiliser leurs "pouvoirs" dans certaines régions de France et jusqu'à la fin du siècle. Ainsi, en Anjou et dans le Morvan, on fait traverser les champs par les femmes qui ont leurs règles afin de les protéger des sauterelles et des chenilles !