Domitille Flichy, Grand prix : "J'ai l'impression d'avoir réussi à grimper l'Himalaya"

Domitille Flichy a créé son entreprise après des années dans la fonction publique. L'année dernière, elle a remporté le Grand Prix du Changement de Vie. Après 5 ans en tant qu'entrepreneure, elle fait le bilan.

Domitille Flichy, Grand prix : "J'ai l'impression d'avoir réussi à grimper l'Himalaya"
© DR

Le Journal des Femmes : Rappelez-nous votre changement de vie...

Domitille Flichy : J'étais fonctionnaire dans un Conseil Général, je faisais quelque chose de très administratif. J'ai arrêté pour lancer Farinez-vous, une boulangerie artisanale d'insertion.

Comment a évolué votre activité depuis l'année dernière ?
Domitille Flichy : Plutôt bien ! J'ai ouvert une nouvelle boutique en mars. Le but : grossir pour se stabiliser financièrement et créer de nouveaux postes. Ce n'est pas facile car, là encore, c'est une création pure, il n'y avait pas de boulangerie avant. Il faut donc constituer un fonds de commerce...

Avez-vous rencontré des difficultés auxquelles vous ne vous attendiez pas ?
Domitille Flichy : Quand on va vers l'inconnu, on ne s'attend jamais à grand-chose. J'ai eu une baisse de motivation quand j'ai vu que la routine et le quotidien s'installaient. Je ne pensais pas éprouver de la lassitude une fois à mon compte et poussée par la passion. Et pourtant, c'est comme partout, on a hâte d'être en vacances !

Que retenez-vous de cette expérience ?
Domitille Flichy : J'ai appris tellement de choses ! Pour comparer mon parcours à une marche en montagne, j'ai l'impression d'être parvenue à grimper l'Himalaya. J'ai eu confiance en mes capacités, j'y ai cru, j'ai réussi, j'ai créé ma boîte et ça dure depuis cinq ans.

Avez-vous des regrets ?
Domitille Flichy : Je me demande si j'ai bien monté mon plan de financement au départ, si j'ai été assez entourée. Ma stratégie est-elle bonne ? Ai-je eu assez de subventions ? D'investisseurs ? Il est important de faire le bilan régulièrement pour savoir vers où on va.