Bisexualité

La bisexualité semble avoir envahi les médias ces dernières années, avec les coming out de différentes célébrités qui n'ont plus peur d'afficher cette orientation sexuelle qu'hétérosexuels et homosexuels ont parfois du mal à comprendre, voire à accepter. Au-delà de la libération de la parole, comment définir la bisexualité ? Et comment est-elle vue par la société ?

La bisexualité, une question de désir

La libération sexuelle a permis, au fil des ans, de faire accepter dans notre société la réalité et la légitimité de l'homosexualité, jusqu'à l'adoption du "mariage pour tous" en 2013 en France. Cependant, une orientation sexuelle fait encore débat aujourd'hui : la bisexualité. Entre-deux difficile à appréhender, la bisexualité regroupe des situations très diverses, qui se recoupent, qui sont parfois concomitantes, aussi la bisexualité ne peut-elle pas simplement se définir comme le fait d'avoir des relations sexuelles avec des hommes et des femmes. Certaines personnes qui se déclarent bisexuelles ont en effet uniquement des rapports homosexuels ou hétérosexuels, mais avouent une inclination pour la bisexualité, sans avoir jamais eu l'occasion de passer à l'acte. De nombreux sexologues constatent dans leur pratique que nous possédons tous en nous une certaine bisexualité en dormance, qui s'exprime plus ou moins selon notre éducation, nos tabous, nos fantasmes, nos refoulements. En définitive, la bisexualité est une question de désir : les personnes qui revendiquent leur bisexualité sont simplement celles qui peuvent tomber amoureuses aussi bien d'une personne du même sexe que de l'autre sexe... Tout est affaire de sentiments !

La bisexualité souvent victime d'ostracisme

Alors que des stars comme David Bowie, Lady Gaga, Pink ou encore Angelina Jolie revendiquent publiquement leur bisexualité, une étude récente menée par l'association SOS Homophobie montre que cette orientation sexuelle est encore mal acceptée dans la société, et ce, paradoxalement, autant par les homosexuels que par les hétérosexuels ! Beaucoup de personnes ont en effet tendance à penser que la bisexualité n'est qu'une étape provisoire dans une vie sexuelle, entre l'homosexualité et l'hétérosexualité, ou vice versa, qu'elle ne peut pas être une orientation sexuelle durable dans une vie. Les consciences ont encore besoin d'évoluer sur ce point, pour reconnaître aux personnes bisexuelles leur légitimité et leur véritable identité.