Stress au travail : les femmes premières concernées

Même face au stress au boulot, les hommes et les femmes ne sont pas égaux. Une étude révèle que la gent féminine est davantage touchée par la pression au travail.

Stress au travail : les femmes premières concernées
© Dolgachov/123RF

Presque la moitié des salariés (49%) se sent concerné par le stress au boulot, selon une étude du cabinet Stimulus. Les femmes sont-elles aussi sujettes à la pression que les hommes ? Non, elles le sont davantage. Sur les 24% de salariés en situation d'hyperstress, un niveau qui présente des risques pour leur santé,  28% sont des femmes et 20% des hommes. 

Si certains métiers sont plus déprimants que d'autres, les causes d'anxiété sont souvent les mêmes dans toutes les catégories socio-professionnelles et à chaque échelon de l'entreprise. Ainsi, 72% des salariés ont la pression à l'idée de "devoir traiter des informations complexes et nombreuses", selon l'étude. Les frustrations sont aussi source de tensions : 41% considèrent que les objectifs sont trop difficiles à atteindre.

Enfin, la "difficulté à mener de front une vie professionnelle et une vie personnelle" est palpable pour les deux sexes. Le tiraillement entre carrière et vie privée n'est donc pas l'apanage de la seule gent féminine.

*L'étude a été réalisée sur un échantillon de 32 137 salariés qui travaillent dans 39 entreprises aux secteurs d'activités variés, entre mi-janvier 2013 et mi-juin 2017.

Voir aussi :