Mesdames, à partir de 16h34 le 7 novembre, vous travaillerez gratuitement

ÉGALITÉ PRO - Comme l'écart de salaires entre les hommes et les femmes persiste, un collectif appelle les employées à quitter leur poste à 16h34 le 7 novembre. A cette heure précise ce jour-là, les Françaises cessent d'être payées pour le travail fourni jusqu'à la fin de l'année.

© Daniil Peshkov - 123RF

Après les Islandaises, au tour des Françaises. Afin de protester contre l'écart de salaires persistant entre les hommes et les femmes, le collectif Les Glorieuses incite les employées à quitter leur poste à 16h34 et 7,5 secondes le lundi 7 novembre. "À partir de [ce moment], les femmes travailleront 'bénévolement' jusqu'à la fin de l'année", précise l'association. Pour en arriver à cette conclusion, les féministes se sont basées sur les données d'Eurostat : les hommes continuent d'être payés 15,1% de plus que les femmes. Rapporté sur un an, cette différence représente ces fameux 38,2 jours.

Le 24 octobre à 14h38, des milliers d'Islandaises ont déserté leur lieu de travail pour montrer leur mécontentement face à l'inégalité de revenus sur leur île. Dans leur communiqué, Les Glorieuses rappellent que "13,795 millions de femmes font partie de la population active en France, soit 48% du total (Insee 2015)".
Si vous appartenez à cette moitié lésée et que cette injustice vous pèse, vous savez ce qu'il vous reste à faire le 7 novembre après le goûter : rejoindre le mouvement. Et espérer que cette rébellion permette de faire bouger les fiches de paye, 

Voir aussi :