Femmes au travail : vers une représentation moins clichée ?

CARRIERE - Sexisme, plafond de verre, inégalités salariales... Dans la sphère professionnelle, les femmes sont confrontées à de nombreux obstacles. Et si on pouvait les éliminer en changeant la représentation de la gent féminine dans les médias et la publicité ?

© gstockstudio/123RF

A l'heure où l'on ne compte qu'une seule femme à la tête d'une société du CAC 40, que l'égalité salariale entre les sexes ne sera atteinte qu'en 2186 et que les employées européennes travailleront "gratuitement" à partir du 7 novembre à 16h34, une interrogation subsiste : quelles solutions pour mettre fin aux inégalités professionnelles entre les hommes et les femmes ? Une question soulevée lors d'une table ronde organisée par la banque d'images Getty, portant sur l'évolution de l'image des femmes dirigeantes dans les médias.

De la représentation des femmes dans les médias et la publicité

Et de constater que la gent féminine est très mal représentée dans le secteur des médias et de la publicité. En témoigne une étude menée en 2015 sur quatre grands quotidiens français, qui révèle que seulement 14,2% de femmes sont apparues en Unes. Sans parler des stéréotypes qui leur collent à la peau dans les affiches et autres films publicitaires depuis les années 50.

Pour pallier cela, la banque d'images a eu la bonne idée de lancer une collection de photos dédiée à la représentation des femmes "qui s'ancrent dans la réalité, pour que les femmes puissent s'identifier", comme l'explique Anne Boussarie, la directrice générale de la filiale française. Son souhait ? "Contribuer à changer la perception des choses et la faire évoluer par l'image".  On y trouve ainsi des petites filles pratiquant les arts martiaux, des pères en congé paternité ou encore des femmes âgées dans des postes à responsabilités. Voilà qui lutte contre les clichés et qui change des femmes-objets.

Getty Images ne se cantonne pas qu'à vendre des photographies : l'entreprise étudie aussi les recherches dans le temps et les tendances en matière de communication visuelle. La photothèque a enregistré une progression de 129% en 3 ans sur la requête "femme chef d'entreprises".  "La représentation de la femme est en train de changer et nous assistons à une remise en cause des stéréotypes", a analysé la DG de la banque d'images auprès de e-marketing.fr. Une bonne nouvelle.

L'image peut-elle changer le monde ?

Une évolution de la représentation des femmes sur papier glacé, c'est bien, mais dans la vraie vie, ce serait mieux. Alors que de nombreuses mesures – dont la "loi pour l'égalité réelle entre les femmes et les hommes" – ont été prises pour lutter contre les disparités, sexisme, plafond de verre et inégalités persistent. 

S'appuyant sur le dernier rapport effectué par Lean In sur la place des Américaines au travail, Anne Boussarie identifie les origines de cette mauvaise représentation des femmes. Elles-mêmes ont parfois une image erronée de leurs capacités : "L'étude analyse les différences entre les deux sexes : les femmes sont moins écoutées, mais se mettent aussi moins en avant naturellement que les hommes. Une femme va se concentrer sur son travail, quand un homme va en plus se concentrer sur ses relations avec ses collègues. Dès qu'une promotion tombe, ce dernier est plus visible." Un manque de confiance qu'on appelle aussi le "syndrome de la bonne élève". Il empêche les femmes d'accéder à des promotions car elles se sentent illégitimes face à leurs confrères.

Le fait de véhiculer une meilleure représentation des femmes au travail via les médias pourrait-il avoir un impact sur les inégalités professionnelles ? Pourquoi pas : les magazines et la publicité ont imposé les diktats de la mode et ont normalisé la maigreur. A force de diffuser des images où les figures masculines et féminines sont mises sur le même pied d'égalité, peut-être les femmes auront une meilleure vision d'elles-même, gagneront en assurance et s'affirmeront davantage. Jusqu'à rééquilibrer la balance ?

Voir aussi :