Stress au travail : la faute aux hommes ?

D'après une étude américaine, une femme qui travaille avec beaucoup d'hommes a un taux de stress plus élevé qu'une autre évoluant dans un environnement mixte.

© Anna Bizoń/123RF

L'été est là et pourtant le burn-out vous guette. Stressée comme jamais, vous ne savez plus comment faire pour dédramatiser. Puis vous regardez autour de vous. À droite, Jacky rigole au téléphone. À gauche, Jacquot tape sur son clavier la mine sereine. En face, Jacques examine les chiffres du mois dernier. Et si l'origine de votre tension, c'était eux ? D'après une étude de l'Université de l'Indiana, une femme plongée dans un environnement professionnel majoritairement masculin sera plus stressée. La faute à "l'exclusion sociale sexuée". Après observation de plusieurs échantillons, une employée prise à partie dans des conversations stéréotypées d'hommes à base de sport et de voiture va sécréter plus de cortisol, hormone liée au stress. Comme il y a une justice, le constat est le même pour un salarié coincé au bureau entre Marthe, Martine et Marta. Lui aussi va voir son stress augmenter s'il est en nombre réduit face à ses collaboratrices féminines. Une différence existe cependant entre les deux sexes : chez l'homme, même s'il augmente, le taux de cortisol restera à un taux jugé sans danger alors que chez la femme, il peut atteindre des niveaux jugés dangereux pour sa santé. Heureusement, une solution simple existe pour que tout le monde soit plus cool : la parité. On essaie ?

© Anna Bizoń/123RF

Voir aussi :