Cersei Lannister et Cruella d'Enfer créent leur entreprise

Pour motiver les jeunes à monter leur startup, l'université Paris-Saclay met en scène les anti-héros et méchants de la pop culture dans une websérie animée grinçante. Au programme : Dark Vador en entrepreneur ou Cersei Lannister en inventrice d'appli.

© Capture d'écran Youtube Startup Heroes

"Pas besoin d'être un héros pour entreprendre." La preuve : dans la websérie Startup Heroes, les pires méchants de l'Histoire et de la pop culture ont monté leur boîte et s'en portent à merveille. Cruella se propose de vous confectionner vêtements et accessoires à base de peau de chiots, la reine incestueuse de Game of Thrones a lancé son appli de rencontres (entre frères et sœurs) et Léonidas construit des merveilles en matériau perse.
Plus sérieusement, cette série diffusée sur Youtube pour l'université de Paris-Saclay (Centrale, HEC Paris, Ecole Polytechnique...) a pour objectif de motiver les jeunes et les étudiants à se lancer dans  l'entrepreneuriat.
"Nous nous sommes immergés dans l'univers des start-up et nous avons repris leur langage. Les personnages parlent donc de levée de fonds, de crowdfunding, de béta-test, de rendement et d'objectif prévisionnel", explique le co-fondateur du studio réalisateur Very Very Smart à BFMTV. Le but n'est pas d'effrayer les potentiels startupers en devenir, mais bien de leur montrer que quiconque peut se lancer dans l'aventure de la création d'entreprise, avec ses petites galères, ses grandes réussites... et ses giclées de sang (dans la série en tout cas). Les épisodes fonctionnent déjà tellement bien qu'une deuxième saison est prévue avant la fin de l'année. Une excellente nouvelle quand on sait qu'en France, l'âge moyen de l'entrepreneur était de 38 ans en 2015 (dont 32% de femmes), d'après l'Observatoire de la création d'entreprises. Qui pour emboîter le pas aux diaboliques C ?

Voir aussi :