Les heures supplémentaires, désastreuses pour la santé des femmes

TRAVAIL - Vous cumulez les semaines de 60 heures ? Pensez à lever le pied : selon une étude américaine, les femmes seraient particulièrement sensibles aux heures supplémentaires à répétition. Elles seraient plus vulnérables aux maladies cardiaques, cancers, diabète et dépression.

© Sheftcake -123RF

Un dossier à terminer pour demain matin ? Pas de problème. Une réunion à préparer pour cet après-midi ? Défi relevé. Au boulot, vous cumulez les tâches et les journées à rallonge, si bien que votre 35 heures se mue au fil des jours en 60 heures. Difficile de se plaindre dans ce contexte de crise et de chômage de masse, et pourtant... Si les effets néfastes des heures supplémentaires sur la santé ne sont plus à prouver, une étude américaine, réalisée par l'université de l'Ohio et publiée dans la revue scientifique Journal of Occupational and Environmental Medicine, met l'accent sur la santé des femmes. Travailler 60 heures par semaine aurait ainsi des conséquences bien plus graves pour les salariées que pour leurs collègues masculins : les femmes auraient trois fois plus de risques de développer des maladies chroniques.   
Pendant trente-deux ans, entre 1978 et 2009, les chercheurs ont suivi 7 500 volontaires, hommes et femmes, et leur ont demandé de détailler leurs conditions de travail et leur état de santé. Plus de la moitié des participants travaillaient en moyenne entre 41 et 50 heures par semaines, 13% ont déclaré entre 51 et 60 heures de travail hebdomadaires et 3%, plus de 60 heures. Les scientifiques ont ensuite étudié l'apparition de 8 pathologies chez leurs sujets : les maladies cardiaques, le cancer (à l'exception de celui de la peau), le diabète, le cholestérol, les maladies pulmonaires, l'asthme, l'hypertension, la dépression et l'arthrite. A la fin de leur étude, ils ont observé que les femmes avaient trois fois plus de risques de développer l'une de ces maladies que les hommes. L'augmentation du temps de travail n'a eu que peu d'impact sur la santé de ceux-ci.
Pourquoi ? A cause de la double dose de stress que fait peser sur les femmes la nécessité de concilier travail et vie familiale. Comme si celles-ci étaient encore et toujours condamnées à devoir choisir entre ces deux aspects de leur vie... 

© Sheftcake -123RF

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir aussi :