Comment mieux communiquer au travail ?

Quitte à passer plus de temps avec ses collègues qu'avec ses proches, autant que les relations soient au beau fixe. Mais comment faire pour les entretenir et mieux échanger avec ses collaborateurs ? Marie Andersen, psychologue clinicienne, nous a donné quelques conseils.

© rawpixel

Pour garder une bonne ambiance au travail, optimiser ses performances et rendre le quotidien plus agréable, bien communiquer pourrait être la clé. "Lorsque quelqu'un a un problème au boulot, 9 fois sur 10 il s'agit d'un problème relationnel. Ça montre qu'arriver à parler efficacement avec des collègues ou un patron pour que la relation redevienne respectueuse et fluide, c'est difficile", constate Marie Andersen, psychothérapeute et enseignante. Cette dernière, auteure de Tout s'arrange avec des mots, nous a livré quelques astuces pour faciliter et améliorer les échanges avec ses collaborateurs ou ses supérieurs.

Faire des reproches positifs

Lorsqu'il s'agit de formuler une critique sur le travail d'autrui, Marie Andersen préconise d'éviter de mettre en cause de la personne. Ne pas dire : "Vous êtes désorganisé dans votre manière de travailler, c'est un dossier brouillon", mais plutôt : "Ce dossier est malheureusement un peu brouillon, je suis sûr(e) que vous pouvez organiser les choses autrement", ce qui revient à dire la même chose en employant des termes différents. La psychologue recommande par ailleurs d'entourer la remarque de choses positives. Dire "J'ai plus apprécié le dossier de la semaine passée, mais celui-ci est vraiment brouillon, j'aimerais vous demander de le recommencer", va largement être mieux reçu.

Comprendre le language de l'autre

D'après Marie Andersen, il ne vaut mieux pas tout confier à ses collaborateurs, mais raconter son histoire personnelle peut aussi créer de beaux liens : on se sent plus complices, on se soutient mutuellement car on sait ce que l'autre vit, on se sent moins seul…  Au fil du temps, on apprend à connaître ses collègues et leur fonctionnement, comment il faut s'y prendre pour ne pas provoquer une vexation. "Susciter cette envie contribue à détendre le non verbal (ndlr : le langage du corps), à rendre le quotidien agréable et ce n'est ni par texto ni par mail que l'on va parvenir à générer cela. Il faut trouver ce langage, celui qui va déclencher chez l'autre de la détente", indique la psychothérapeute.

Apaiser une situation avec la méthode "0, 1, 2"

Dans Tout s'arrange avec des mots, Marie Andersen délivre une petite technique pour ne pas dire n'importe quoi lorsqu'il s'agit de régler un différend ou améliorer une situation tendue, qu'elle a baptisé "0, 1, 2", soit la différence entre parler, s'exprimer et communiquer.

  • 0 : C'est le niveau zéro de l'attention à ce que je dis, mais aussi le plus fréquent. Il s'agit du bavardage, ce qui anime nos petites conversations anodines. Ça ne suffit pas pour régler les problèmes et communiquer sérieusement sur les choses sensibles.
  • 1 : Je porte de l'attention à une personne : moi. Ce moment où l'on se dit "qu'est ce que je veux vraiment dire, qu'est ce que je ressens, qu'est ce que je souhaite…" On fait le point avec soi-même. C'est déjà un grand pas par rapport au niveau précédent, mais cela reste toujours insuffisant.
  • 2 : Ce niveau est nécessaire. Il faut passer par l'introspection du niveau 1 et se dire "Maintenant comment vais-je m'y prendre pour me faire comprendre par cette personne-là, avec ses états et ses émotions ?" Il faut adapter son langage. Ça ne sert à rien de livrer sa pensée, même bien réfléchie, si elle n'a pas été mise en mots digestes pour l'autre. 

Découvrez d'autres astuces pour mieux dialoguer avec votre entourage dans Tout s'arrange avec des mots de Marie Andersen aux éditions Hugo Doc, en librairies depuis le 19 mai 2016, au prix de 17 euros. 

© Hugo Doc