Les femmes, plus diplômées que leurs compagnons

C'est désormais prouvé : les femmes ont plus de diplômes que leurs conjoints. Dans le couple, c'est elles qui détiennent la mention Bac++. Est-ce pour autant qu'elles sont plus heureuses en ménage ou qu'elles gagnent mieux leur vie ? Décryptage.

© Judy McPhail/123RF

Les femmes sont aujourd'hui plus diplômées que leurs conjoints. C'est ce que révèle une étude du sociologue Milan Bouchet-Valat pour l'Ined publiée en 2015 dans le n°4 de la revue Population. Mais concrètement, qu'est-ce que ça change au quotidien ?

Côté amour
Dans les années 20-30, être (sur)diplômée vous assurait le célibat. L'auteur explique – en se basant sur l'enquête Étude de l'histoire familiale (EHF, Insee-Ined) publiée en 1999 – : "les hommes nés avant la deuxième guerre mondiale avaient tendance à considérer qu'une femme dotée d'un diplôme élevé pouvait se désintéresser de la vie familiale." Il était temps les choses bougent  ! Désormais un niveau de qualification élevé n'est plus un frein à la vie amoureuse. La preuve, en 2008, les femmes cadres trentenaires vivaient plus souvent à deux que les ouvrières. Néanmoins, les tâches ménagères reviennent toujours aux mêmes... que l'on soit plus qualifié ou pas.

Côté travail
L'hypergamie est en nette diminution. Ce terme désigne le fait que les femmes sont moins diplômées que leurs compagnons. Un phénomène qui a tendance à s'inverser et c'est tant mieux ! Davantage de femmes ont atteint le palier de l'Enseignement supérieur et... elles l'ont franchi, à contrario de la gent masculine. L'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a constaté qu'en France, les femmes de 25 à 64 ans sont aujourd'hui plus diplômées que les hommes. Mais l'écart le plus important revient à la Russie où l'on compte 61% de femmes qualifiées de l'Université contre seulement 47% de la gent masculine.
Malgré leurs compétences, les femmes sont toujours victimes des inégalités salariales. Le chômage persiste et les écarts de salaires subsistent. En France : les hommes gagnent 19,2% de salaire net mensuel en plus que les femmes. Milan Bouchet-Valat ajoute : "L'augmentation du niveau d'éducation des femmes n'a pas permis de leur garantir des carrières égales à celle des hommes […] ni de modifier profondément la répartition du travail domestique." Alors, à quand la parité ?

Les femmes sont plus diplômées que leurs compagnons © Judy McPhail/123RF

Voir aussi :