Académie des Oscars : une lente ouverture à la diversité

L'Académie des arts et sciences du cinéma a annoncé lundi 25 juin avoir convié un nombre important de femmes et de personnes issues des minorités ethniques à rejoindre ses rangs. Cette décision historique fait suite aux polémiques dénonçant le manque de diversité au sein de la prestigieuse institution hollywoodienne.

Académie des Oscars : une lente ouverture à la diversité
© Danilo Rizzuti

Ils sont 928 à avoir été sélectionnés pour rejoindre l'Académie des Oscars. Des réalisateurs, des acteurs, des musiciens, des compositeurs, mais surtout des femmes, qui représentent la moitié de ces nouveaux membres potentiels. C'est ce qu'a annoncé, lundi 25 juin, l'institution phare d'Hollywood à travers un communiqué précisant les chiffres records de cette sélection. Outre un nombre important de femmes, portant à 31% le taux de participantes contre 25% en 2015, l'Académie des Oscars s'est aussi donné pour mission de tenir compte des personnes issues des minorités ethniques. Alors qu'elles ne représentaient que 8% du total des membres de l'Académie il y a 3 ans, elles seront 16% en 2018 si elles acceptent de rejoindre l'organisme.

Parmi les artistes sélectionnés, on retrouve l'acteur Daniel Kluuya, connu pour ses rôles dans Get Out ou Black Panther, l'actrice Mindy Kaling, aperçue dans la série The Office ou plus récemment dans Ocean's Eight, ou encore les musiciens Nitin Sawhney ou Kendrick Lamar. Du côté de la gent féminine, on notera la présence d'Emilie Clarke, héroïne de Game of Thrones, mais aussi celle de Gemma Arterton, Abigail Breslin, Eva Green, Diane Kruger, J.K. Rowling et bien d'autres. Les Françaises n'ont pas été mises de côté dans ce millésime 2018, puisque les comédiennes Léa Seydoux, Sofia Boutella et Emmanuelle Seignier, ainsi que la productrice Sylvie Pialat, ont eu la chance de voir leur nom apparaître sur la liste des artistes sollicités par l'Académie des Oscars. 

Vers une meilleure représentation

Cet appel à la diversité lancé par l'Académie des arts et des sciences du cinéma fait suite aux critiques qui avaient secoué l'institution ces dernières années. En 2016, le hashtag #OscarsSoWhite avait ébranlé Hollywood. Dénonçant l'absence d'acteurs noirs nommés dans les catégories principales et le manques de mixité au sein des Oscars, le mouvement avait conduit au boycott de la cérémonie par des artistes afro-américains. A la suite de cette contestation, l'Académie avait promis de doubler le nombre de représentants des minorités ethniques, mais aussi de femmes d'ici 2020. Car la gent féminine souffre aussi d'un cruel manque de représentation à Hollywood. De nombreuses voix s'étaient élevées ces dernières années, et en particulier depuis l'affaire Weinstein, pour révéler la misogynie de l'industrie cinématographique. En relevant le nombre personnes discriminées dans ses rangs, les Oscars mettent lentement fin aux injustices. Un petit pas pour les minorités, mais un grand pas pour le cinéma.

Voir aussi :