Simone Veil va donner son nom à une station de métro

Après l'annonce de sa panthéonisation, prévue le 1er juillet, Simone Veil va donner son nom à une des stations du métro parisien. La mère de la loi sur l'IVG deviendra la quatrième femme à accéder à ce privilège.

Simone Veil va donner son nom à une station de métro
© CHESNOT/SIPA

La carte du métro parisien va s'orner du nom d'une grande figure du féminisme et de la politique française. Simone Veil. décédée le 30 juin 2017, va donner son nom à la station de métro Europe, située sur la ligne 3. La décision a été annoncée par la présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse. Cette dernière a expliqué dans un tweet avoir "décidé en accord avec sa famille de donner à la station de métro Europe à Paris le nom 'Europe-Simone Veil' en hommage à celle qui fut la première femme présidente du parlement européen".
Ministre de la Santé sous Valéry Giscard d'Estaing, Simone Veil s'est battue au nom des femmes en présentant le projet de loi de dépénalisation de l'avortement qui entrera finalement en vigueur en 1979. Un parcours et des idéaux qui ont fait d'elle une grande femme de la République, qui reposera dès le 1er juillet prochain au Panthéon, au côté de son époux Antoine Veil. 

Si Simone Veil va donner son nom à une station de métro, ceci est un privilège que très peu de femmes ont reçu jusqu'ici. Sur les 302 stations que compte le réseau, seules trois d'entre elles portent le nom de femmes. La station Louise Michel, située à Levallois-Perret, est la seule à rendre un hommage unique à une femme. Pour Marie Curie et Marguerite de Rochechouart de Montpipeau (une religieuse érudite), la gloire est partagée. Le nom des stations comporte à chaque fois le nom d'un homme : Pierre et Marie Curie sur la 7 et Barbès-Rochechouart sur la 2 et la 4. 

Voir aussi :